Publicité

lejecos



Publicité

Abdoul Aziz Tall, ministre en charge du suivi du Pse : «La croissance se mange…»

Vendredi 24 Février 2017

Le ministre en charge du suivi du Pse, Abdoul Aziz Tall s’exprimant sur la situation du Sénégal, a estimé que l’économie sénégalaise est bien inscrite sur une bonne trajectoire 3 ans après la mise en œuvre du Pse, au regard du bon comportement des principaux indicateurs macroéconomiques avec un taux de croissance étant définitivement inscrit au-dessus de la barre de 6%.


Courroucé par le débat selon lequel, la croissance ne se mange pas et que la majorité des Sénégalais ne voient pas l’argent, le ministre en Charge du suivi du Pse pense le contraire.  «Dire que la croissance ne se mange pas c'est nier le fait que les chefs de familles qui ont trouvé du travail dans le cadre de la mise en œuvre  du Pse qui nous a permis d'atteindre de façon continue un taux de croissance de plus de 6%, que de tous les travailleurs de Diamniadio, un site où il y a 2 ans était un espace vide, où on s'active à la construction d'une ville nouvelle et surtout les sénégalais qui se sont investis dans l'agriculture ; que le fruit de leurs efforts qui se retrouvent tous les jours dans les plats qu'ils offrent à leurs familles ne sont pas tirés de la croissance. Oui la croissance se mange et elle nourrit son peuple».   
Il se prononçait en marge de l’atelier de lancement de la revue annuelle conjointe de la politique économique et sociale (Rac 2017) qui se tenait ce jeudi à Dakar. Lors de cette rencontre, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ a indiqué qu’attendu à 6,6%, le taux de croissance du Sénégal s’est confortée en 2016 à 6,7%, avec des agrégats au vert et une situation qui s’améliore.
 Tidiane Diouf
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter