Publicité

lejecos




Uemoa : Le Pib a connu un accroissement de 6,5% au quatrième trimestre 2019

Mercredi 25 Mars 2020


L'activité économique dans l'Uemoa est restée dynamique au quatrième trimestre 2019.


Uemoa : Le Pib a connu un accroissement de 6,5% au quatrième trimestre 2019
« Le produit intérieur brut de l'Uemoa s'est accru au quatrième trimestre 2019 de 6,5%, en glissement annuel, après 6,7% un trimestre plus tôt. La croissance de l'activité économique dans l'Union reste tirée par le secteur tertiaire, dont la contribution s'est établie 3,8 points de pourcentage, contre 3,9 points de pourcentage le trimestre précédent », renseigne la Bceao dans son « Bulletin trimestriel des statistiques » au quatrième trimestre 2019.

Selon l’institution, la contribution du secteur secondaire est quant à elle ressortie à 1,6 point de pourcentage, en baisse de 0,1 point de pourcentage par rapport au trimestre précédent. L'apport du secteur primaire à la croissance a été de 1,1 point de pourcentage, stable par
rapport aux réalisations du troisième trimestre 2019.

Le taux d'inflation dans l'Uemoa, en glissement annuel, est ressorti à -0,5% à fin décembre 2019, après -1,2% trois mois plus tôt. Le maintien des variations négatives, en rythme annuel, du niveau général des prix est essentiellement imputable à la poursuite de la baisse des prix des produits alimentaires dans la plupart des pays de l'Union. En particulier, une baisse des prix des céréales locales est observée dans les pays sahéliens enclavés, atteignant, pour le mil, 13% au Burkina ainsi qu'au Mali et 5% au Niger et pour le maïs, 17% au Niger, 12% au Mali et 8% au Burkina.

Cette évolution serait en ligne avec une baisse de la demande extérieure dans certains pays, en raison de la situation sécuritaire. En particulier, il a été enregistré une baisse en 2019 des exportations de céréales du Burkina vers ses pays voisins.

En outre, les ventes à prix modérés par les organismes publics et les distributions gratuites par les structures humanitaires dans certaines régions du Sahel ont également contribué à accentuer la dynamique baissière.
Adou FAYE
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité














Inscription à la newsletter