Publicité

lejecos



Publicité

Sommet Africités : Ouverture de la 9ème édition à Kisumu au Kenya

Jeudi 19 Mai 2022

La 9ème édition du Sommet Africités a été lancée ce 17 mai 2022 à Kisumu par Uhuru Kenyattp, Président de la République du Kenya. Selon un communiqué de presse, l´ancien chef d'État seychellois, Danny Faure, a également pris part à la cérémonie officielle en présence de 3500 délégués du monde entier et de plus de 2000 autorités locales. Pour cet événement, informe la même source, Kisumu a mis en place un Village Africités au stade Jomo Kenyatta et ses alentours afin d'accueillir participants et exposants venus des quatre coins de la planète.


Durant les 5 jours, des échanges se tiendront autour du thème du sommet : « Le rôle des villes intermédiaires en Afrique dans la mise
en œuvre de l'Agenda 2030 des Nations Unies et de l'Agenda 2063 de l'Union Africaine ». Conformément au thème, Kisumu est la première ville intermédiaire à accueillir l'événement.

Le président Uhuru Kenyatta dans son discours a appelé les participants au sommet à en faire un forum de questionnement pour
que le sommet soit un succès. Il a proposé un cadre de questionnement en 12 points basé sur la manière dont les gouvernements nationaux peuvent soutenir une mobilisation des ressources afin d’assurer des services en toute efficacité dans les villes intermédiaires. Parmi les questions qui se posent figure le fait de savoir quelles stratégies et politiques sont nécessaires pour lutter contre les menaces de radicalisation et de terrorisme, en particulier dans les zones urbaines, y compris nos villes intermédiaires, et quels cadres juridiques et politiques doivent être établis afin de favoriser le développement robuste et durable des villes intermédiaires.

« Le temps est venu de renforcer le rôle des villes intermédiaires en tant que prochaines frontières de l'urbanisation et du développement en Afrique. Un taux d'urbanisation sans précédent a vu 1086 villes intermédiaires abriter 174 millions de personnes représentant 36% de la population urbaine totale de notre continent et contribuant à environ 40% du PIB de notre continent. Au moment où nous nous réunissons pour délibérer sur la manière dont nous pouvons établir une transition vers un nouveau paradigme urbain et libérer le potentiel des villes intermédiaires pour favoriser le développement inclusif et la réalisation de nos Odd et de toutes les autres initiatives de développement socio-économique, nous devons garder à l'esprit que l'Afrique devient de plus en plus urbanisée. L'accent traditionnel mis sur le rural dans les plans de développement risque de marginaliser une partie croissante de notre population qui sera bientôt majoritaire », a déclaré M. Kenyatta.


« La réalité de notre continent se reflète dans la manière dont nous traitons nos villes intermédiaires. Les villes intermédiaires
sont votre cible clé de gouvernance. Traitez-les bien et elles traiteront bien les citoyens africains, traitez-les mal et nous échouerons dans nos progrès », a déclaré Jean Pierre Elong Mbassi, secrétaire général de Cglu Afrique.

Un dialogue entre les anciens Chefs d'État a suivi l'ouverture officielle sur le financement des infrastructures et de l'urbanisation en Afrique pour la réalisation des Odd et de l'Agenda 2030 des Nations Unies et l'Agenda 2063 de l'Union africaine. Haut représentant de l'Union africaine pour le développement des infrastructures, Raila Odinga a appelé à la création d'un Fonds africain pour les infrastructures afin de financer le déficit monétaire nécessaire à la construction des infrastructures en Afrique.

L'ancien président des Seychelles, Danny Faure a souligné la nécessité d'une infrastructure stratégique bancable basée sur les données.

Adou Faye 



 
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter