Publicité

lejecos




Sixième revue de l’Instrument de Soutien à la Politique Economie(ISPE) : Pas de consensus avec le FMI sur les priorités

Jeudi 19 Septembre 2013

La sixième revue de l’accord triennal au titre de l’ISPE approuvé en décembre 2010 entre le Fond Monétaire International (FMI), et le Sénégal, s’est déroulée du 4 au 17 septembre 2013. Ainsi, il ressort des conclusions de la mission du FMI dirigée par Hervé Joly, « qu’à la demande des autorités sénégalaises, les discussions sur la 6ème revue de l’ISPE se poursuivront dans les prochaines semaines, afin de laisser le temps au nouveau gouvernement de préciser ses nouvelles priorités », renseigne un communiqué.


Sixième revue de l’Instrument de Soutien à la Politique Economie(ISPE) : Pas de consensus  avec le FMI sur les priorités
Le constat est que cette revue de l’ISPE n’a pas été sanctionnée par un consensus sur les priorités des années à venir. Le remplacement d’Amadou Kane par Amadou Ba à la tête du Ministère de l’Economie et des Finances, à la veille de la mission  laissait présager d’une telle issue. Ainsi, il est mentionné dans le communiqué du FMI que « le ralentissement des réformes, par exemple dans le secteur de l’énergie ou dans le domaine de la réforme de l’Etat, implique aussi des pressions supplémentaires sur les dépenses en 2014 et sur le moyen terme. Ces développements compliquent l’atteinte de l’objectif de réduction du déficit budgétaire à 4,6 % du PIB en 2014, mais aussi affectent la composition et l’efficacité de la dépense publique. A ce titre, la mission a réitéré sa préoccupation par rapport à la situation du secteur énergétique, qui constitue un lourd fardeau pour les finances publiques (plus de 2 % du PIB par an) et un frein important à la compétitivité et la croissance de l’économie. » A la demande du gouvernement sénégalais, les discussions vont continuer dans les prochaines semaines. Mais les autorités sénégalaises ont intérêt à conclure cette sixième revue surtout si elles veulent lancer un Eurobond comme elles prévoient de le faire.
Ismaïla BA
 
 
 
 
La rédaction
Bailleurs de fonds


Nouveau commentaire :

Partenaires au développement | Bailleurs de fonds | Conseil des ministres | Economie



Publicité














Inscription à la newsletter