Publicité

lejecos




Sénégal : les dessous de l’émission d’un eurobond de 250 milliards de f CFA

Mercredi 4 Juin 2014

L’État sénégalais se lance vers le marché financier international pour lever 250 milliards de f CFA (500 millions de dollars) pour pallier les besoins de liquidités. Mais la banque offshore française, Société Générale, en compétition avec des concurrents de taille, Citibank, Standard Bank, Chartered Bank, HSBC, et qui manœuvre à fond est presque sur le point de s’offrir la partie arrangeur de l’opération. La grande inconnue reste le montant du taux et la durée de maturité de l’emprunt jusqu’ici gardé en secret. Exclusif.


Amadou Ba, ministre de l'économie et des finances
Amadou Ba, ministre de l'économie et des finances
La Société Générale est bien lancée. Le gouvernement du Sénégal met la dernière main sur sa première opération d’emprunt (version Macky Sall) qu’il lance sur la place financière mondiale. Le Sénégal cherche à décrocher 250 milliards de f CFA (environ 500 millions de dollars) pour combler rapidement ses besoins en cash-flow. Selon des informations en notre possession, en exclusivité, plusieurs banques majors, Citibank, HSBC, Standard Bank, Chartered Bank ont manifesté un grand intérêt pour cet emprunt en soumissionnant dans le pipe pour la partie arrangeur de l’Eurobond.
 
 Le gouvernement qui blinde le projet d’emprunt sollicite aussi un cabinet-conseil à travers un appel d’offres lancé concomitamment pour l’accompagner dans la levée des fonds, nous a révélé une source autorisée. Nos informations, après des recoupements, révèlent que la banque française Société Générale, qui a manœuvré en coulisses et pris une longueur d’avance, est très bien lancée pour remporter le contrat d’arrangeur. Alors que les autres banques, Citibank, Chartered Bank, Standard Bank, HSBC, dans le pipe, broient du noir, a commenté notre source. 
 
Selon des informations exclusives en notre possession, l’offre de la Société Générale est loin d’être la moins disante par rapport à celle de Citibank. Le grand hic reste le taux appliqué à cet emprunt et la durée de maturité de l’opération. Pour l’instant, tout un mystère entoure les clauses de ce marché. 
 
En 2011, selon l’actuel ministre des Finances, Amadou BA, le gouvernement sous Wade avait contracté un eurobond de 250 milliards de francs CFA. Une dette qui devrait être remboursée en 2021. Toutefois, ce que le ministre n’a pas dit, c’est que cet emprunt a été levé avec succès, avec comme arrangeur HSBC et Lazards et Frères comme cabinet-conseil. La commission attribuée au cabinet Lazards et Frères était de 0,6% HT pour un montant de 100 000 euros par mois et pour une durée de 2 ans. Un gros fromage-cerise à la française. Pour ce nouvel eurobond, à quel taux le Sénégal empruntera et quelles seront les commissions du cabinet-conseil ? 
 
Lesafriques
 
Finances & Banques


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Finances & Banques | Industrie | Service & distribution | Appels d'offres | Offres d'emploi | Portrait d’entrepreneur




En kiosque dés Lundi 22 août















Inscription à la newsletter