Sénégal : Hausse des importations de 3,9% en avril

Jeudi 20 Juin 2019

Selon la Direction de la prévision et des études économiques(Dpee) , les importations de biens sont passées de 310,1 milliards au mois de mars 2019 à 322,2 milliards en avril 2019, se confortant de 3,9% (+12,1 milliards).


Ce résultat est attribuable aux produits alimentaires (+13,2 milliards) et pétroliers (+12,5 milliards). Au titre des importations de produits alimentaires, le raffermissement relevé est imputable au riz (+6,1 milliards), au maïs (+3,4 milliards) et au «froment et méteil» (+2,3 milliards).

Pour sa part, l’accroissement des importations de produits pétroliers est tiré par les huiles brutes de pétrole (+21,8 milliards), les achats de pétrole raffiné ayant reculé (-9,3 milliards) sur la période.
Par ailleurs, les importations de «machines, appareils et moteurs» et de «véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles » se sont respectivement contractées de 15,4 milliards et 6,1 milliards. En glissement annuel, les importations de biens se sont accrues de 19,5% (+52,7 milliards) en avril 2019, notamment portées par les produits pétroliers (+20,7 milliards), les produits alimentaires (+13,2 milliards), les « machines, appareils et moteurs » (+5,1 milliards), les produits pharmaceutiques (+4,0 milliards) et les «véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles» (+1,8 milliard).

La consolidation des importations de produits pétroliers est attribuable aux huiles brutes de pétrole (+21,4 milliards) alors que celle des produits alimentaires est principalement tirée par le riz (+5,7 milliards), le maïs (+3,4 milliards) et le froment et méteil (+1,3 milliard). Sur les quatre (04) premiers mois de 2019, les importations de biens ont augmenté de 75,5 milliards, comparativement à la même période en 2018, pour se situer à 1 287,6 milliards.
 
Cette évolution est portée par les «machines, appareils et moteurs» (+17,6 milliards), les produits pétroliers (+12,6 milliards), les «véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles» (+12,0 milliards), les produits alimentaires (+5,6 milliards) et pharmaceutiques (+4,3 milliards).
 
Pathé TOURE
 
La rédaction
Commerce

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education



Publicité














Inscription à la newsletter