Nigeria : La production d’aliments pour poisson stimulée par les investissements privés

Vendredi 12 Juillet 2019

La production d’aliments pour poissons a connu une augmentation remarquable au Nigéria récemment grâce aux investissements privés. Ce qui est rendu possible grâce au soutien du Coraf (Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles).


«La volonté renouvelée des instituts de recherche publics de travailler en collaboration et en partenariat avec des entreprises privées établies s’avère vitale pour la production et la distribution de technologies et d’intrants essentiels pour l’aquaculture à travers le Nigéria », lit-on dans un communiqué du Coraf reçu au Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos).

Selon le document, Triton, l’un des plus grands producteurs de poisson du Nigéria, s’est associé à l’Institut nigérian d’océanographie (Niomr) pour produire des aliments pour poissons dans sa ferme piscicole de Badore, située à la périphérie de la capitale économique, Lagos.  Selon le document, environ 180 tonnes d’aliments flottants extrudés pour poissons sont produites chaque mois, soit environ 2 200 tonnes par an. «Pour un pays qui connaît à la fois une croissance de la chaîne de valeur de l’aquaculture et la demande d’aliments pour poissons, cela constitue un vrai soulagement. Triton, qui est un gros producteur de poisson au Nigéria, importait auparavant des aliments pour poissons de l’étranger pour leurs exploitations piscicoles. Désormais, l’entreprise produit ses aliments pour poissons localement grâce à l’aide de Niomr.

Aujourd’hui au Nigéria, des instituts de recherche publics habilités sont disposés à expérimenter des modèles commerciaux avec des entreprises privées afin de développer l’utilisation de leurs technologies et de leurs approches en matière d’aquaculture », renseigne la même source.

Actuellement, la collaboration entre le Centre national de spécialisation en aquaculture (CNS) dirigé par Niomr, basé à Lagos, Lagos et Triton Aqua Africa Limited donne des résultats positifs ayant des répercussions profondes sur l’ambition du pays en matière de sécurité nutritionnelle. Traduire les partenariats public-privé en actes.

«Dans le cadre du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO), nous avons installé des fermes pilotes sur notre site de Badore, juste à l’extérieur de Lagos. Les aliments extrudés flottants pour poissons produits par Niomr présentaient le même taux de conversion alimentaire de 1: 1 par rapport à ceux importés », explique Patricia Erig Anyanwu, directrice exécutive par intérim de Niomr.

Le Coraf est la plus grande organisation sous régionale de recherche d’Afrique. Créé en 1987, il comprend désormais 23 systèmes nationaux de recherche agricole de 23 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre.
Adou FAYE
 
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité














Inscription à la newsletter