Finance islamique : Tamweel ambitionne de faire du Sénégal un hub

Lundi 2 Décembre 2019

A l’occasion de son 10e anniversaire et du 2e Sommet Africain de la Fintech islamique qui s’est tenu à Dakar les 29 et 30 novembre dernier, la filiale du groupe Icd de la Banque Islamique de Développement fait le bilan de ses dix ans d’existence et dévoile sa stratégie.


Tamweel Africa Holding (TAH) était à l’honneur du 2e Sommet africain de la Fintech islamique (Saifi) qui s’est déroulé du 29 au 30 novembre dernier  à Dakar. L’événement, parrainé par le ministère des Finances et du Budget et le ministère de l’Economie numérique du Sénégal, organisé par l’Iifti (International islamic finance training institute) et qui avait pour thème « l’inclusion financière en Afrique à l’ère numérique », était l’occasion pour Tamweel de faire le bilan de ses 10 ans mais surtout de se projeter vers l’avenir et de dévoiler une ambitieuse stratégie.

«Depuis sa création en 2009 par la Société islamique pour le développement privé (Icd), filiale spécialisée de la Banque islamique de développement (IsDB), Tamweel s’est déployée au Sénégal (Banque Islamique du Sénégal), au Niger (Banque Islamique du Niger), en Guinée (Banque Islamique de Guinée) et en Mauritanie (Banque Islamique de Mauritanie) », renseigne un communiqué reçu au Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos).

Selon le document, elle a consacré ces dernières années à consolider le Groupe et ses acquis en renforçant sa structure organisationnelle et sa stabilité financière. Le Groupe emploie aujourd’hui plus de 500 personnes, avec près de 60 agences bancaires qui servent plus de 130 000 clients pour un bilan consolidé de près de 500 milliards de F CFA à fin 2018. « Notre mission est de promouvoir la finance islamique en Afrique en créant des institutions
financières islamiques modernes et dynamiques qui contribuent au développement socio-économique de nos pays d’accueil à travers une offre de services financiers conformes aux principes de la finance islamique », a expliqué Boubacar Correa, directeur général de Tamweel.

Ce dernier a détaillé sa stratégie pour l’avenir proche. Parmi ses priorités figurent l’expansion de son réseau de filiales et la diversification des activités du Groupe, partant du constat que 70 % des offres de produits financiers islamiques portent sur un ou deux produits seulement. Il s’agit donc pour Tamweel de développer, par exemple, les produits de financement  participatifs, la gestion d’actifs, le conseil, le digital banking, l’assurance islamique, la
mobilisation de ressources conformes aux règles de la finance islamique, ainsi que la formation, avec la création de la Tamweel Academy qui formera non seulement les collaborateurs de la banque mais aussi toute personne du secteur souhaitant se former, se perfectionner.

« Nous avons pour ambition de faire de Dakar un hub de la finance islamique dans la sous-région.  Nous souhaitons créer un système financier islamique complet, développer des instruments de mobilisation de l’épargne et donner plus de profondeur au marché financier », a ajouté M. Corréa.

Tamweel a, par ailleurs, entamé une marche vers la digitalisation de ses process et de ses services, en lançant, par exemple, son application TamweelTouch qui permet non seulement aux clients de faire des opérations via le téléphone mobile mais également d’être en contact avec la banque 24h/24h, de faire des opérations de transfert d’argent, des paiements de factures et achats de crédit téléphonique.
Oumar Nourou
La rédaction
Finances & Banques


Nouveau commentaire :

Finances & Banques | Industrie | Service & distribution | Appels d'offres | Offres d'emploi | Portrait d’entrepreneur



Publicité















Inscription à la newsletter