Publicité

lejecos




Fallou Dièye PCA de l’Institut national de pédologie « La dégradation des terres au Sénégal est évaluée à 1% du PIB chaque année »

Mercredi 6 Janvier 2016

Dans cet entretien M. Fallou Dièye Président du conseil d’administration de l’Institut national de pédologie (INP), par ailleurs conseiller technique du premier ministre sur les questions agricoles, fait le bilan de l’atelier sur le thème « Sols et changements climatiques » organisé par l’INP, le NEPAD et la FAO. Il se prononce aussi sur l’ampleur de la dégradation des terres au Sénégal avec des chiffres qui font peur si rien n’est fait pour juguler le phénomène.


Monsieur. le PCA, quel bilan pouvez-vous dégagé à l’issue de trois jours de l’atelier national sur « Sols et changements climatiques » ?
Un des enseignements majeurs de l’atelier est que la dégradation des sols est très avancée au Sénégal. Cette dégradation globale qui résulte de l’érosion hydrique, éolienne, la salinisation et l’acidification a été évaluée à un minimum de 1% du Produit intérieur brut (PIB) du Sénégal. Cela veut dire que chaque année, le Sénégal perdrait au minimum 85 à 90 milliards FCFA du fait de cette dégradation. Donc cela nécessite une réaction importante et dans le long terme. C’est pour cela que le gouvernement avait adopté un cadre national d’investissement stratégique pour la gestion durable des terres (CNIS/GDT) qui est un cadre de concertation et de mise en commun des efforts des différentes structure pour lutter contre cette dégradation.
Les principaux enseignements de cet atelier c’est que premièrement nous n’avons pas une connaissance  suffisamment précise de nos sols pour pouvoir lutter contre leur dégradation. Nous disposons d’une carte à 1/1000.000 ème qui date de 1965 et différentes cartes à échelle plus petite (1/50.000 ème) pour des zones relativement limitées comme la vallée du fleuve Sénégal (Nord). La recommandation la plus forte est qu’il faudrait que nous dégagions plus de moyens pou une connaissance plus précise de nos sols.
Une autre recommandation est la mise en œuvre des conclusions du conseil interministériel sur le CNIS/GDT qui est un cadre de concertation et de mise en commun des efforts des différentes structure pour lutter contre cette dégradation.
La dégradation des sols n’attend pas. Qu’est ce qu’il faut à l’INP pour lutter contre ce phénomène ?
Il faut plusieurs choses. Je rappelle que l’INP est un institut relativement jeune  qui a été crée en 2004. Mais il ne part pas de rien puisque le bureau pédologie était géré par l’Isra. Donc il a hérité d’un certain nombre d’outils. Maintenant son effectif est relativement limité. Il faut un renforcement de ces effectifs et des moyens financiers. Notre Etat n’est pas riche. Mais les hautes autorités ont donné des instructions pour que les moyens de l’INP soient renforcés graduellement.
Il y a ensuite une meilleure organisation puisque l’INP ne peut pas à lui tout seul le problème de la dégradation des terres. Il y a d’autres structures tels que l’Agence nationale de conseil agricole et rural (ANCAR), l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), le Centre de suivi écologique ainsi que différentes autres structures qui doivent collaborer avec l’INP pour atteindre l’objectif d’une meilleure connaissance de nos sols et mettre en œuvre les nombreuses recommandations de l’atelier.
Parmi celles-ci, il y a le renforcement des capacités des producteurs, mais aussi les collectivités locales et tous les autres acteurs (hôteliers, entreprises s’implantant dans les terroirs, les sociétés minières etc.) à qui il faut inculquer le minimum de réflexe en termes de gestion durable des terres.
Quels sont les risques que la planète court à la dégradation des terres ?
La FAO estime qu’il faudrait que la production alimentaire augmente de 60% d’ici 2050 et que malgré l’importance de ces chiffres, si on met les bonnes pratiques en termes de gestion durable des terres, on peut relever la productivité de la production de 58%. Par ailleurs, si rien n’est fait, la production alimentaire pourrait baisser de 14% alors que la population augmente à un rythme de 2,5%. Voyez le ratio de disponibilité alimentaire par tête va être très faible si rien n’est fait. Autre chose, la Banque mondiale sur le volet changement climatique donne dans ses projections une baisse des superficies cultivées de 40%  en Afrique subsaharienne. Donc, tous ces chiffres doivent nous alerter. Les hautes autorités sont parfaitement au courant de cela. Maintenant, il reste au niveau technique de mettre en œuvre ces recommandations pour que ces catastrophes ne nous tombent pas sur la tête.
Entretien réalisé par El Hadj Diakhaté
La rédaction
Interviews



1.Posté par maitre djakpata le 19/03/2017 09:34

Grand maitre marabout medium sorcier vaudou spécialiste du Retour affectif pour vos recherche de marabout médium puissant vaudou sorciers

pour un retour affectif envoûtement d'amour magie rouge magie noir pour le retour affectif

urgent et rapide avec un medium marabout puissant pour le retour affectif urgent en France

Belgique Canada un retour affectif en Afrique avec un marabout africain Taleb retour

affection retour affectif rapide gratuit avec voyant medium marabout retour affectif France marabout

Belgique marabout Suisse marabout Guadeloupe marabout Martinique marabout Mayotte marabout

puissant marabout voyant medium puissant retour affectif il est là pour retour affectif

rencontre sérieuse forum chat discussion en directe rencontre sans inscription retour

affectif retour affectif rapide marabout voyant medium puissant rencontre séreuse forum de retour

affectif forum de discussion gratuit avec marabout puissant marabout magie noire magie

rouge pour retour affectif rencontre d'être aimé chat gratuite retour de l'être aimé amour

retour affectif forum de retour affectif rien que retour affection spécialiste de retour

affectif marabout vrai retour affectif rapide marabout puissant voyant medium pour avoir richesse emploi travail

chance savon de chance marabout puissant marabout en France marabout puissant retour

affectif voyant medium marabout puissant magie sorcellerie noire rituels de retour affectif

forums de discussion de retour affectif forums de rencontre célibataire site de rencontre

marabout puissant de retour affectif voyant medium puissant marabout voyant medium marabout

de retour affectif marabout Guadeloupe marabout Martinique marabout puissant rencontre

chatte gratuite marabout puissant marabout voyant medium retour affectif gratuite vaudou

sorcier magie rouge magie blanche marabout puissant du monde amour travail emploie

contact de marabout puissant retour affectif rapide forums de discussion d'amour discussion

gratuite amour rencontre sérieuse marabout puissant retour affectif retour d'être aimé

retour de son amour l'argent richesse déception amoureuse amour déception retour affectif

marabout puissant voyant medium puissant France Belgique Suisse Guadeloupe Martinique

Email: maitredjakpata@gmail.com

site web :www.maitredjakpata.wixsite.com/monsite

Nouveau commentaire :

Interviews | Contributions



Publicité














Inscription à la newsletter