lejecos



Publicité

Diass: plus de 100 ha exploités par 130 producteurs locaux

Mardi 14 Septembre 2021

Dans le cadre de la deuxième édition du programme de relance agricole post-Covid-19 dans la commune de Diass, dans le département de Mbour, plus de 100 ha de terres, contre 50 ha l'année dernière, sont en cours d'exploitation par 130 producteurs locaux.


''Pour cette présente campagne, nous avons voulu consolider les acquis de l'année dernière qui nous ont permis de rendre résiliente la population'', a affirmé le coordonnateur de ce programme, Djibril Seck.
 
Il l'a dit dimanche au cours d'une visite des champs, en compagnie du directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), Mamadou Ndione, qui a initié ce programme pour accompagner les jeunes et les femmes dans un contexte de pandémie de Covid-19.
 
C'est ainsi que six tonnes de semences d'arachide et 16 tonnes d'engrais, ainsi que des semences de pastèque, de tomate, d'oseille, de niébé et de manioc ont été distribuées aux bénéficiaires du projet.
 
''Je suis sûr qu'au terme de cette présente campagne, les producteurs seront autonomes avec des moyens nécessaires leur permettant de développer leurs activités et d'aller vers une agriculture plus mécanisée'', a déclaré M. Seck.
 
''Diass a une vocation agricole qu'il va falloir préserver dans le cadre d'une réflexion globale qui partirait de la base, mais qui doit s'articuler aux grandes options de l'Etat'', a indiqué le DG du COSEC originaire de Diass.
 
Mamadou Ndione a insisté sur la ''nécessaire maîtrise de l'eau'' pour permettre aux producteurs locaux de pouvoir cultiver toute l'année et de faire un ''travail efficient'', qui puisse être rentable pour toute la communauté.
 
''Au-delà de l'accompagnement des producteurs, nous les avons exhortés à s'organiser en une coopérative inclusive qui va impliquer les femmes transformatrices, les éleveurs, les industriels et les commerçants'', a fait savoir M. Ndione.
 
Ces derniers vont travailler ensemble en impliquant le système bancaire, afin que cette coopérative soit l'interlocuteur en termes de vente et d'achat. 
 
Ce qui, selon Ndione, permettra de renforcer la chaîne de valeur pour une ''distribution efficiente'' des revenus et des richesses.
 
''Aujourd'hui, nous sommes en train de mettre en place une vision de développement qui s'adosse sur une démarche inclusive'', a lancé Mamadou Ndione.
 
Serigne Makhtar Fall
 
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter