Commerce international de marchandises : Un recul noté dans le deuxième trimestre

Jeudi 29 Août 2019

Le commerce international de marchandises du G20, corrigé des variations saisonnières et exprimé en dollars courants des États-Unis, a poursuivi sa tendance à la baisse au cours du deuxième trimestre de 2019. Les exportations se sont contractées de 1.9% et les importations de 0.9%.


Commerce international de marchandises : Un recul noté dans le deuxième trimestre
Les exportations se sont contractées de 5.3% en Chine (désormais à leur plus bas niveau depuis T4 2017) et de 1.1% aux États-Unis (leur plus bas niveau depuis T1 2018). Les importations ont légèrement augmenté dans les deux pays (de 0.6% en Chine et de 0.3% aux États-Unis), en raison de la reprise du commerce bilatéral entre les États-Unis et la Chine. Cette reprise pourrait être due au stockage anticipé des mesures tarifaires appliquées par les États-Unis le 10 mai et mesures de rétorsion chinoises (mises en œuvre le 1 juin). Les exportations des Etats-Unis vers la Chine et leurs importations en provenance de la Chine ont augmenté de 2.7% et 0.2% respectivement au deuxième trimestre de 2019 (mais restent nettement inférieurs aux sommets atteints en T3 2018, de 17.4% pour les exportations et de 10.7% pour les importations).

Dans l'Union européenne, les exportations et les importations ont diminué de 1.7% et 2.3% respectivement. Les exportations de la France ont diminué de 0.3% et les importations de 0.7%, tandis que les exportations de l’Allemagne ont diminué de 3.0% et les importations de 1.7%. Les importations de l’Italie ont diminué de 0.6% (cinquième baisse trimestrielle consécutive), bien que ses exportations aient connu une augmentation modeste de 0.1%.

Au milieu des incertitudes persistantes liées au Brexit, le Royaume-Uni a enregistré une contraction importante des exportations (moins 7.1%) et des importations (moins 12.6%). En Russie, les exportations ont chuté de 7.4%, malgré la hausse des prix du pétrole brut. Les exportations de l’Arabie –Saoudite ont également vue une forte contraction de 3.5%, tandis que les importations ont diminué de 11.5%. En Corée les exportations se sont contractées de 1.6%, la troisième baisse trimestrielle consécutive, et se trouvent maintenant à 12.3% de moins par rapport au récent sommet enregistré au T3 2018.

En Argentine, les importations ont diminué de 6.4%, en baisse d’un tiers par rapport aux sommets récents, le peso argentin s’étant déprécié de 12.5% par rapport au dollar américain (86.7% au cours des 4 derniers trimestres). Les importations de la Turquie ont également fortement diminué (de 6.4%), la livre turque continuant de se déprécier (de 9.5% par rapport au dollar américain au deuxième trimestre de 2019).

Seules quelques économies du G20 ont vu leurs exportations de marchandises augmenter au deuxième trimestre 2019 : l’Australie (6.3%), le Canada (6.4%), le Mexique (2.4%) et le Japon (0.2%).
 
Pathé TOURE

 
La rédaction
Commerce

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education



Publicité














Inscription à la newsletter