Commerce : Hausse des importations en mai 2019

Jeudi 18 Juillet 2019

Selon la Direction de la prévision et des études économiques(Dpee), les importations de biens sont passées de 322,2 milliards au mois de avril 2019 à 419,5 milliards au mois de mai 2019, soit une hausse de 30,2% (+97,3 milliards).


Commerce : Hausse des importations en mai 2019
Cette progression traduit la progression de la valeur des achats de produits pétroliers (+49,2 milliards), de « véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles » (+11,0 milliards), de « machines, appareils et moteurs » (+9,5 milliards) et de produits pharmaceutiques (+3,5 milliards).

A l’inverse, un recul des importations de produits alimentaires est noté, imputable au riz (-5,6 milliards), aux fruits et légumes comestibles (-1,5 milliard), aux « huiles et graisses animales et végétales » (-0,8 milliard) et au maïs (-0,2 milliard). Concernant la progression des importations de produits pétroliers, elle est, à la fois, attribuable aux huiles brutes de pétrole (+38,3 milliards) et aux produits pétroliers raffinés (+10,9 milliards).

En glissement annuel, les importations de biens se sont accrues de 19,6% (+68,8 milliards) en mai 2019, en liaison avec, notamment, les produits pétroliers (+35,0 milliards), les « véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles » (+10,5 milliard), les « machines, appareils et moteurs » (+3,7 milliards) et les produits pharmaceutiques (+3,3 milliards).

Concernant les importations de produits pétroliers, leur renforcement est dû aux huiles brutes de pétrole (+21,7 milliards) et aux produits pétroliers raffinés (+13,3 milliards). En revanche, les importations de produits alimentaires ont enregistré une baisse de 3,8 milliards, en rapport avec le riz (-3,6 milliards). Sur les cinq (05) premiers mois de l’année 2019, les importations de biens se sont consolidées de 144,3 milliards en glissement annuel, passant de 1 562,7 milliards à 1 707,1 milliards.

Cette orientation est liée aux produits pétroliers (+47,6 milliards), aux « véhicules, matériels de transport et pièces détachées automobiles » (+22,5 milliards), aux « machines, appareils et moteurs » (+21,3 milliards), aux produits pharmaceutiques (+7,6 milliards) et aux produits alimentaires (+1,8 milliard).

En provenance des pays de l’UEMOA, les importations de biens du Sénégal sont évaluées à 5,8 milliards au mois de mai 2019 contre 8,5 milliards le mois précédent, soit une baisse de 2,8 milliards. Elles ont représenté 1,4% de la valeur totale des importations de biens au mois de mai 2019 contre 2,6% le mois précédent.

La Côte d’Ivoire reste le principal fournisseur du Sénégal au sein de la zone, avec une part évaluée à 82,4% en mai 2019 contre 69,4% au mois d’avril 2019. Les achats en provenance de ce pays ont principalement porté sur les «fruits et légumes comestibles», les «huiles, graisses animales et végétales» et les « bois et ouvrages en bois » avec des parts respectives de 21,9%, 17,0% et 10,4%.
 
Pathé TOURE
 
La rédaction
Actu-Economie



1.Posté par dedo le 21/07/2019 16:05
Bonsoir

Avez-vous des problèmes économiques et financières dans votre vie,

vous voulez être riche et connaître le bonheur, vous voulez avoir

toutes les femmes de votre goût, vous n'êtes respecté par personne

dans votre entourage, tout le monde vous méprise et vous voulez leur

faire voir ce que vous valez, vous avez des problèmes de santé,

n'hésitez pas à en parler avec le prêtre spirituel grâce à qui je suis

ici en ce moment à vous écrire.

ecrvez moi

Contacte du maître:
Email: dahdedo@hotmail.com
Tel/whatsapp: 00229 68 35 63 49

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité














Inscription à la newsletter