lejecos



Publicité

Christine Lagarde entame une visite à Bamako : Le FMI confirme son intérêt pour le Mali et l'Afrique

Mercredi 8 Janvier 2014

La Directrice générale du Fonds Monétaire international (FMI) est arrivée à Bamako pour une série de discussions avec les autorités et la société civile malienne et constater les progrès réalisés depuis la fin de la crise politique. C'est une visite importante car le Fonds monétaire aura un rôle clé à jouer pour remettre l'économie malienne sur les rails.


Christine Lagarde,Directrice Générale du FMI
Christine Lagarde,Directrice Générale du FMI
Après le Kenya, le Mali. Mme Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international est arrivée aujourd’hui à Bamako dans le cadre d’une visite de trois jours. Mme Lagarde aura des entretiens avec le Président de la République du Mali Ibrahim Boubacar Keita, le Premier ministre Oumar Tatam Ly, ainsi que des membres du gouvernement. Elle aura aussi des discussions avec des leaders de la société civile, du secteur privé et des représentants des femmes, un segment de la population qui tient particulièrement à cœur la patronne du Fonds monétaire.
L’un des temps forts de la visite de Mme Lagarde sera le discours qu’elle prononcera devant les membres du Conseil économique, social et culturel du Mali. Ce discours devrait lui permettre de décliner sa vision des défis auxquels le Mali doit faire dans ce contexte de sortie de crise. Elle devrait aussi évoquer le rôle de l’institution qu’elle dirige dans le cadre de la reconstruction et de la relance de l’économie malienne. « Je suis très heureuse d’être à Bamako pour ma première visite en tant que  Directrice générale du FMI. J’espère que nous pourrons renforcer notre partenariat au profit des populations maliennes," a déclaré Mme Lagarde a son arrivée à Bamako.
On ne devrait pas  s' attendre à d'’annonces majeures de cette visite. Le Conseil d’administration du FMI vient en effet d’adopter, au mois de décembre 2013, un nouveau programme au titre de la Facilite Elargie de Crédit. Ce nouveau programme sera le principal cadre de coopération entre le Mali et l’institution de Bretton Woods au cours des trois prochaines années. Il devrait permettre de garantir une gestion macroéconomique saine et des politiques qui vont relancer l’économie malienne qui a souffert de la crise socio-politique.
Au cours de sa visite, Mme Lagarde devrait plutôt donner sa vision des projets de relance de l’économie malienne. Les Maliens écouteront donc avec intérêt les réflexions de la patronne du FMI. « Nous espérons que cette visite permettra de se concentrer sur les problèmes du Mali : créer des emplois et réduire le coût de la vie », note pour sa part un Aliu Maiga, un habitant de Bamako interrogé sur ces attentes. On rappelle que la Conférence de Bruxelles avait permis de mobiliser plus de 3 milliards d’euros auprès de différents bailleurs. Cette manne ne sera utile que si elle est utilisée de manière rationnelle et transparente. Le Fonds monétaire devrait jouer un rôle de taille dans la mise en œuvre des politiques économiques au cours des prochaines années.
Au cours de ses discussions, Mme Lagarde aura aussi l’occasion de se faire une idée des réalités de la vie économique et sociale au Mali. Elle devrait aussi s'imprégner de la vision des nouvelles autorités maliennes. Celles-ci ne manqueront pas de la tenir informée de leurs ambitions pour le pays, mais aussi des formidables  défis à relever. Elle aura d'ailleurs l'occasion de voir de ses yeux. Elle visitera l’école fondamentale de Torokorobougou et la coopérative maraichère de Samanko. Ces visites seront l’occasion d’échanges avec le citoyen malien ordinaire
Cette visite de Mme Lagarde traduit aussi l’intérêt certain de la patronne du FMI pour le continent africain. En sa qualité de Directrice générale du FMI, elle a visité la Cote d’Ivoire, le Malawi, le Niger, le Nigeria, l’Afrique du Sud, l’Ile Maurice, le Kenya et le Mali. Pas mal quand on sait qu’elle est en poste depuis un peu plus de deux ans et qu’elle a eu fort à faire dans d’autres parties du monde.
Moussa Koné
Bailleurs de fonds


Nouveau commentaire :

Partenaires au développement | Bailleurs de fonds | Conseil des ministres | Economie




Publicité















Inscription à la newsletter