Publicité

lejecos




Autonomisation des femmes : Les bonnes notes du projet Suxali Jigeen géré par l’Usaid

Mercredi 12 Janvier 2022

Le projet Suxali Jigeen, géré par le gouvernement américain, par l'intermédiaire de l'Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid), contribue, depuis quatre ans, à l'autonomisation et au leadership des femmes dans les régions de Thiès et de Diourbel.


Autonomisation des femmes : Les bonnes notes du projet Suxali Jigeen géré par l’Usaid
Selon un communiqué de presse, une cérémonie de clôture du projet a été organisée ce 11 janvier, à Thiénaba; une occasion pour en célébrer les réalisations. Un programme de crédit mis en place par l'Association rurale de lutte contre le Sida (Arls), partenaire locale de l'Usaid, était au cœur des interventions menées par Suxali Jigeen pour appuyer les activités génératrices de revenus d'entreprises dont des femmes sont propriétaires ou gestionnaires. La ligne de crédit affectée à ce projet, environ 50.000.000 FCFA, a permis à 1.300 femmes d'accéder à des prêts pour aider à démarrer, renforcer et développer des petites entreprises”, lit-on dans le document. 
 
L'augmentation de la ligne de crédit et l'alphabétisation financière de ces femmes ont permis à ces dernières d'améliorer les performances de leurs entreprises et de contribuer à la prise en charge des dépenses familiales, notamment en matière de santé et d'éducation, mais également dans la prise en charge de travaux de réparations dans les maisons. 

« Une femme qui contribue financièrement à la vie de son ménage et de sa communauté a plus de chances de se faire entendre et d'avoir de l'influence auprès des instances de décision locales», a déclaré Seynabou Diallo, économiste à l'USAID. 
 
Par ailleurs, le projet Suxali Jigeen a permis aux femmes de mieux comprendre le fonctionnement de l'administration locale et la manière dont elles peuvent participer à la vie de leur communauté en tant que porteuses de voix et actrices politiques.

Le projet a renforcé les opérations de la radio Gindiku FM, dont les émissions se préoccupent de la situation des femmes dans la région. « Les femmes reporters de Gindiku contribuent à soulever des questions essentielles comme l'accès des femmes au foncier et la participation des parents à la vie scolaire de leurs enfants. Elles s'intéressent même aux stratégies à adopter pour rester en bonne santé et en sécurité durant la pandémie », a déclaré Marieme Kairé, présidente de l'Arls.

Par ailleurs, Suxali Jigeen a travaillé avec plus de 100 femmes dans 15 communes différentes pour  les préparer à briguer des fonctions électives au sein de leur communauté. L'USAID s'est engagée à œuvrer pour renforcer l'autonomie des femmes, en particulier dans les régions rurales du Sénégal, afin de parvenir à l'égalité de genre dans tous les aspects de la vie économique, sociale, culturelle, civique et politique. 

Adou Faye 
 
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter