Sénégal : Le secteur tertiaire baisse de 2,3 points en 2017

Lundi 11 Février 2019

«Etant le secteur dominant de l’économie sénégalaise avec une contribution de près de 52% à la formation du PIB, le rythme de progression du tertiaire a observé une baisse de 2,3 points pour s’établir à 5,3% en 2017 », renseigne l’Agence nationale de la statistique et de la démographie(Ansd) dans son rapport sur «Comptes nationaux provisoires de 2017 et définitifs de 2016 ».


Cette décélération de la croissance, explique-t-on,  est essentiellement imputable à la contraction des activités spécialisées, scientifiques, techniques (-0,6% contre 36,8% en 2016) en dépit de l’accroissement de la valeur ajoutée de la sous branche recherche et développement et prospection minière pour compte propre (+11,3%) entre 2016 et 2017.

Outre les activités scientifiques, le ralentissement de la valeur ajoutée du tertiaire est accentué par la baisse du rythme d’évolution des activités d’Administration publique (4,8% contre 10,7% en 2016) et des activités artistiques, culturelles, sportives et récréatives (6,6% contre 15,9% en 2016).

Nonobstant ces décélérations, l’évolution du secteur tertiaire a été caractérisée par la performance du sous-secteur de l’information et de la communication (7,7%, après 0,1% en 2016), le bond des activités financières et d’assurance (12,6%, après 2,6% en 2016) et le maintien de la vigueur du commerce (7,4% après 6,0% en 2016) et des transports (5,3%, après 4,7% en 2016).

En effet, le service des télécommunications représentant 85,3% de la production globale du sous-secteur de la communication et information, s’est bien porté avec une croissance de sa valeur ajoutée de 7,3% entre 2016 et 2017.
Adou FAYE
 
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour












EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24





Inscription à la newsletter