Sénégal: Le ministre reconnait une insuffisance des effectifs de la formation professionnelle

Mercredi 12 Juin 2019

Lors de la même visite, le ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de l’Artisanat est revenu sur défis du secteur avec notamment pour l’insertion professionnelle. M. Diop constate que le nombre de candidats au bac T et G est encore faible par rapport au baccalauréat général. Sur plus de 159 000 candidats il y a moins de 4000 candidats au Bac technique. En général, il y a 85 000 jeunes qui sont dans les dispositifs de formation professionnelle. Mais cela ne suffit pas. En plus beaucoup de ces jeunes ont des difficultés pour avoir des stages mais aussi pour une insertion professionnelle.


Sénégal: Le ministre reconnait une insuffisance des effectifs de la formation professionnelle
Pour corriger cela, le ministre de poursuivre que l’Etat du Sénégal a pris beaucoup de mesures comme la convention nationale permettant aux jeunes de faire des stages dans les entreprises en plus du Programme de formation-école entreprise. «Nous travaillons pour améliorer l’offre de formation professionnelle en augmentant les centres de formation professionnelle pour permettre aux jeunes de venir faire la formation professionnelle, d’être employable et d’être dans le marché du travail», dit le ministre. Dans cette logique, il renchérit que leur ministère a décidé de donner l’opportunité aux jeunes bacheliers des séries T, T1 et T2 ou G qui n’ont pas eu la possibilité de poursuivre leurs études de pouvoir bénéficier de l’accompagnement de l’instrument financier du ministère à savoir le 3 FPT (Fonds de financement de la Formation Professionnelle) pour bénéficier d’une formation professionnelle.
Idrissa diop
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour
















Inscription à la newsletter