Publicité

lejecos




Relance post Covid-19 : La Commission économique pour l’Afrique publie un rapport

Mercredi 3 Mars 2021

La Commission économique pour l’Afrique a lancé hier lundi 1er mars, le rapport « Construire l’avenir pour une relance verte en Afrique » qui met en lumière la stratégie audacieuse de relance du continent après la pandémie de Covid-19.


Relance post Covid-19 : La Commission économique pour l’Afrique publie un rapport
Selon un communiqué de presse, le rapport vise à renforcer le courage du continent dans sa quête pour la réalisation des Objectifs de développement durable (Odd), celle des objectifs de changement climatique de l’Accord de Paris et la réalisation des objectifs de prospérité énoncés dans l’Agenda 2063 de l’Afrique.

Le rapport « Construire l’avenir pour une relance verte en Afrique » contribuera de manière significative à la réalisation et au renforcement du commerce durable au sein de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca) au cours de la prochaine décennie.

Le rapport montre que la région africaine fait face à sa première récession en 25 ans avec des pertes de production dues à la Covid-19 estimées à 99 milliards de dollars américains. Cette situation est aggravée par les effets climatiques sur la production économique qui devraient entraîner des pertes annuelles comprises entre 3 et 5% du Pib d’ici 2030 dans le cadre d’un scénario de statu quo.

Dans certains cas, cela représentera jusqu’à -15% du Pib. Avec des données crédibles disponibles sur les effets du changement climatique, ledit rapport de la Cea plaide pour que l’Afrique fasse des évaluations informées et prenne des décisions éclairées. Il appelle à l’adoption de solutions fondées sur la nature aux niveaux national, régional et continental pour inspirer des politiques qui préservent les biens communs mondiaux.

« Pour que nous puissions bâtir plus solide, nous avons besoin de beaucoup d’énergie. La conversation en Afrique consiste à remplacer les mauvais combustibles fossiles coûteux par quelque chose de plus propre et moins cher », déclare la secrétaire générale adjointe de l’Onu et secrétaire exécutive de la Cea, Vera Songwe. « Nous devons remplacer les énergies à base de carburant par des énergies vertes et durables ».

Ce rapport vise à galvaniser le soutien aux stratégies d’économie verte et bleue de l’Afrique et à mobiliser des ressources pour renforcer les mesures d’adaptation et d’atténuation du changement climatique du continent. Il résume les perspectives continentales sur la manière dont les partenariats de collaboration réunissant des partenaires de développement, des agences multilatérales, le secteur privé, des organisations internationales et Organisations non gouvernementales peuvent stimuler le programme de relance des moyens d’existence verts et bleus de l’Afrique.

Mme Songwe fait remarquer qu’avec les effets de la Covid-19 et ses contractions économiques associées, couplés aux conséquences débilitantes de la crise climatique, l’attention du continent à sa relance est encore plus essentielle. Selon elle, il est urgent de déployer des programmes d’aide financière, d’investir dans des infrastructures durables et de structurer les stimuli fiscaux pour amortir la transition attendue vers l’économie verte et bleue.

Dans ses remarques, Albert Muchanga, Commissaire au commerce et à l’industrie, de l’Union africaine, se félicite du lancement de l’études de cas de l’Afrique du Sud. « Le lancement du rapport et des études de cas se déroule à un moment opportun, car l’Ua travaillera avec la Cea et d’autres partenaires pour atteindre l’objectif d’une relance verte post-pandémique en Afrique », déclare M. Muchanga.
Adou FAYE
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité














Inscription à la newsletter