Publicité

lejecos




PAIX ET SÉCURITÉ : L’Uemoa pour le renforcement de la coordination…

Vendredi 15 Novembre 2019

Le Ministre des Affaires étrangères, Amadou Bâ, a invité à une synergie d’efforts des différents acteurs pour répondre aux exigences de paix et de sécurité dans l’espace Uemoa.


En prélude à la 4ème réunion du Comité de haut niveau sur le chantier de la paix et de la sécurité dans la zone Uemoa, prévue aujourd’hui, une réunion ministérielle s’est tenue hier à Dakar. Le Ministre sénégalais des Affaires étrangères Amadou Bâ, présidant la rencontre, a déclaré qu’« il ne peut y avoir de développement ou de respect des droits de l’Homme sans la sécurité ». Il s’est ainsi réjoui du fait que l’Uemoa, qui s’est toujours focalisée sur des questions économiques, ait lancé, depuis sept ans, le chantier paix et sécurité, confié au Chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, en vue de renforcer la coordination sécuritaire.
« Nous saluons la vision de nos Chefs d’Etat qui ont compris, aujourd’hui, que la question de l’insécurité est devenue fondamentale et qu’il faut une meilleure articulation de nos différentes politiques sectorielles. Il importe de faire une convergence de nos politiques sécuritaires. C’est ainsi qu’il faut comprendre les nouveaux enjeux qui se posent dans la sous-région », a poursuivi M. Bâ au terme de la réunion des experts sur les actions prioritaires pour faire face à la récurrence du terrorisme. Ces derniers qui ont examiné le bilan des diligences de la 3e réunion du Comité de haut niveau ont su apporter des réponses pertinentes à des questions fondamentales. Leurs recommandations seront soumises aux Chefs d’Etat des pays membres de l’Uemoa, a ajouté le Ministre. Déplorant la situation qui prévaut au Burkina Faso, au Mali et au Niger, Amadou Bâ a exprimé, « encore une fois, au nom du gouvernement et du peuple sénégalais, toute sa compassion au sein de notre espace communautaire ». Pour le président de la Commission de l’Uemoa, Abdallah Boureima, cette rencontre sur le chantier de la paix et de la sécurité permettra de poser les jalons supplémentaires dans le cadre du renforcement de la coordination permanente et de prendre en charge, avec efficacité, les défis sécuritaires. « Notre Union s’emploie à promouvoir des approches concertées, à renforcer et à poser des jalons pour préserver la paix et la sécurité. Nous pouvons nous féliciter des acquis, avec notamment la conclusion de l’accord-cadre et de coopération en matière de sécurité et de renseignement entre les Etats membres de l’Uemoa du 11 mai 2019 ainsi que la mise en place du mécanisme de veille et d’alerte, qui est un outil d’anticipation et de prévention des crises et conflits, en étroite collaboration avec la Cedeao ».
 

…les experts prônent la mobilisation des ressources nécessaires

La réunion préparatoire des experts, tenue mercredi à Dakar, a permis de réaffirmer l’engagement des pays membres de l’Uemoa à mobiliser les énergies nécessaires pour relever les défis qui se posent à l’Union. Pour le ministre conseiller chargé des questions économiques à la Présidence de la République, Mme Gnounca Diouf, le chantier paix et sécurité, a permis aux pays membres de mieux prendre en charge les questions sécuritaires. Elle indique, à cet effet, que la 3e réunion du Comité, tenue l’année dernière, à Dakar, a permis de franchir un nouveau palier en abordant la question du financement de la sécurité dans l’espace Uemoa. Dans ce sillage, il y a lieu, pour Mme Diouf, de saluer « l’engagement des hautes autorités de mobiliser des ressources propres afin de faire face au terrorisme ».
Moctar Ouane, délégué général à la paix et à la sécurité de l’Uemoa, estime que « 2020 va constituer une étape pour l’approfondissement des efforts engagés depuis l’institutionnalisation de la politique paix et sécurité, en 2013, par les Chefs d’Etat et de gouvernement, à travers des initiatives fortes qui ont été prises et concernant la promotion des actions de développement pour sortir les populations de la précarité, car étant des cibles vulnérables ». Il annonce aussi des initiatives pour une approche intégrée, globale et pouvant permettre d’appréhender ce phénomène dans son ensemble et d’avancer. « Il faut s’attendre à des actions fortes dans les jours à venir », renchérit-il.
Lesoleil.sn
La rédaction
UEMOA-CEDEAO


Nouveau commentaire :

UEMOA-CEDEAO | Marché sous-Régional | Agence UMOA titres



Publicité














Inscription à la newsletter