Publicité

lejecos



Publicité

Mamadou Ndione, DG du COSEC: ''Il n’y a aucune autre alternative que le PSE pour développer le Sénégal''

Mercredi 18 Novembre 2020

Le directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), Mamadou Ndione, a indiqué qu’il n’y a aucune autre alternative possible pour développer le Sénégal, mis à part le Plan Sénégal émergent (PSE).


Mamadou Ndione, DG du COSEC: ''Il n’y a aucune autre alternative que le PSE pour développer le Sénégal''
‘’Nous pensons, en toute humilité, avoir compris la trajectoire économique et sociale de ce pays, parce qu’ayant compris le Plan Sénégal émergent et ayant compris qu’il n’y a aucune autre alternative en dehors de ce plan, bâti par un homme de vision, le président Macky Sall’’, a-t-il notamment dit.

S’exprimant dans son fief politique, à Diass, dans le département de Mbour, à l’occasion d’un meeting au cours duquel il a été investi comme candidat pour la mairie de cette commune de la Petite-Côte en perspectives des prochaines élections locales prévues en mars 2021, le DG du COSEC a soutenu que le président Sall a déjà tracé la trajectoire économique, sociale et environnementale du pays.

‘’Cette candidature, qui n’est pas une candidature individuelle ou individualiste, mais une candidature collective, qui va s’appuyer sur une vision, une charte qui sera proposée à nos alliés avec qui nous allons en discuter. En 2013, nous avons écrit un livre intitulé +Vingt axes du projet pour tous les villages de la future commune de Diass+, avant même la communalisation intégrale’’, a souligné M. Ndione.

Selon lui, ces vingt axes du projet seront réactualisés en rapport avec les alliés pour bâtir une ‘’charte au niveau local pour une alternative’’ au niveau de la commune de Diass qui va prendre en charge, en urgence, les questions foncières hydrauliques, environnementales, énergétiques, le désenclavement et la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

‘’Au niveau du programme 5 3 5 du président de la République, pour la première fois depuis l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale, les questions environnementales ont été prises en charge au niveau le plus élevé de l’Etat’’, a affirmé Mamadou Ndione qui cite le ‘’PSE vert’’, le ‘’programme zéro décès’’, entre autres.

Mamadou Ndione a, par ailleurs soutenu que c’est pour répondre à l’appel puissant du Chef de l’Etat, le président Macky Sall, qui a mis en place un plan de relance de l’économie sénégalaise, qu’il a financé l’exploitation de périmètres agricoles des villages de Toglou, Gandoul, Bokhou et Packy pour constater l’état des cultures dans ces exploitations dont la superficie totale est de 50 ha, pour y cultiver de l’arachide et des pastèques.

Une initiative bénévole, à l’en croire, s’inscrivant en droite ligne des actions du président Macky Sall pour la relance économique du pays dans un ‘’contexte économique difficile’’ du fait de la COVID-19.

‘’Pour des projets aussi importants que le port à containers de Ndayane, de l’aéroport international Blaise Diagne, de la Zone économique intégrée, entre autres projets structurants de l’Etat doivent être pris en charge dans une approche global d’information correcte et de recherches d’impacts positifs pour les populations’’, a estimé Ndione.
Pour lui, Macky Sall a institué l’équité territoriale et sociale au cœur de sa politique n’attend que ce genre de propositions venant de la base pour pouvoir bâtir ensemble dans un climat apaisé.
 
Serigne Makhtar Fall
 
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité














Inscription à la newsletter