Les compagnies aériennes africaines plaident pour une collaboration renforcée en vue d’une croissance accélérée

Mercredi 22 Mai 2019

Le Secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines (Afraa), estime que : « Un secteur du transport aérien prospère et viable est réalisable en Afrique, mais cela nécessite des efforts rigoureux ainsi qu’une coordination et une collaboration étroites entre toutes les parties prenantes ».


Un communiqué parvenu à la rédaction du journal de l’économie sénégalaise (lejecos.com) avise que cette conviction de M. Abderahmane  Berthé s’adresse notamment aux gouvernements, les autorités des organismes de régulation, les aéroports, les prestataires de services de navigation aérienne, les fournisseurs d’une gamme variée de produits et services aéronautiques et la clientèle.

Il l’a fait savoir à l’ouverture de la 8è Convention des parties prenantes du secteur du transport aérien en Afrique sur un appel à une collaboration renforcée en vue du développement accéléré du secteur en Afrique.

Selon lui, c’est ensemble que les acteurs du secteur pouvons réaliser une Afrique intégrée, interconnectée et compétitive en son sein et à l’échelle mondiale.  

Dans cette même veine, le Vice premier ministre de la République de Maurice, M. Ivan Collendavelloo, a déclaré : « Nous devons travailler ensemble ou nous échouerons ensemble ; bien sûr, nous voulons réussir ensemble ».

Ainsi, poursuit-il, « la seule solution est la collaboration. Nous voulons promouvoir la réduction de barrières entre les Etats africains en se servant d’approches qui prennent en compte les besoins de chaque pays.» 

Quant à M. Somas Appavou, Directeur général d’Air Mauritius, il estime que les partenaires du secteur des compagnies aériennes en Afrique devront saisir ces nouvelles opportunités illimitées pour relever ensemble les défis. « C’est la manière dont nous pouvons réciproquement exploiter nos forces et surmonter les nombreux obstacles qu’aucun d’entre nous seul n’est en mesure de surmonter »

Il a fait remarquer que le secteur du transport aérien constitue une bouée de sauvetage pour les petits Etats insulaires en développement comme Maurice. Avant de souligner la nécessité d’établir des partenariats forts afin de vaincre les écueils auxquels font face ces Etats insulaires en matière de compétitivité et d’opérations.

Pour lui, il s’agit de l’économie d’échelle, l’isolement des marchés sources et l’accès aux ressources et compétences. 

Organisée du 12 au 14 mai 2019 à Maurice sous le thème « Gagner ensemble », la convention réunit les opérateurs et fournisseurs de services aéronautiques dans le but de promouvoir le dialogue.
Il est également question de mettre en place des réseaux durables au niveau de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, créer un environnement des affaires compétitif et améliorer la base d’appui aérien sur le continent.
 Mariama Diallo
 
 
 
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour
















Inscription à la newsletter