Publicité

lejecos



Publicité

Finance décentralisée : une association professionnelle invitée à assurer son autonomie financière

Jeudi 28 Novembre 2013

L’Association professionnelle des Systèmes financiers décentralisés au Sénégal (APSFD) doit renforcer son administration et tendre vers une autonomisation financière, a affirmé jeudi son président sortant, Ousmane Thiongane.


Finance décentralisée : une association professionnelle invitée à assurer son autonomie financière
‘’Malgré toutes les nombreuses réalisations, l’association reste fragile. Elle doit renforcer son administration, tendre vers son autonomie financière’’, a-t-il dit lors de la deuxième assemblée générale ordinaire de la structure à Dakar. M. Thiongane, qui faisait le bilan des deux ans qu’il a passé à la tête de cette association financière sénégalaise, a insisté sur la nécessité pour l'APSFD d’œuvrer pour une meilleure satisfaction des besoins de ses membres. 

Ainsi, il a annoncé que l’association était en train de réviser son plan stratégique dans le ‘’souci constant d’améliorer ses résultats. ’’Ma conviction est qu’elle doit être le plus participatif possible, refléter les préoccupations de ses membres et être en phase avec la stratégie nationale’’, a-t-il estimé.  Ousmane Thiongane a souligné que l’APSFD entend être un acteur majeur de la nouvelle lettre de politique sectorielle en cours d’élaboration. ’Toutes ces actions, pour plus d’efficacité, doivent reposer sur une bonne politique communicationnelle’’, a-t-il indiqué.

A cet effet, le président sortant annonce qu’un cabinet chargé d’appuyer l’association dans l’élaboration d’une stratégie de communication sera mis sur pied, prochainement. Revenant sur le bilan de l’association, il a rappelé que l’APSFD s’est toujours positionnée comme une force de proposition pour améliorer la marche du secteur, ce qui explique sa participation à la réforme du Code général des impôts (CGI).

Selon lui, l’APSFD a tenu plusieurs séances de travail et un séminaire avec l’administration fiscale dans le cadre des travaux sur le nouveau CGI. ’’Une politique de maillage du territoire pour se rapprocher de la base a été poursuivie avec la mise en place des points focaux de la zone Nord et du Sud- Est pour la viabilité de l’association’’, a-t-il informé. Il a annoncé la tenue de deux éditions des journées annuelles de la microfinance, lesquelles ont réuni les acteurs du secteur pour débattre sur les thèmes de l’éducation financière et de la protection des usagers des services financiers.

Un plan triennal de formation pour tous les acteurs du milieu a été élaboré, dans le but de fédérer toutes les interventions dans ce domaine et de se conformer à la vision de la structure qui est de professionnaliser et de développer la microfinance. Abordant la question de la viabilité financière, Ousmane Thiongane estime qu’il reste encore des préoccupations, en plus de la révision du barème de cotisation. Au niveau international, il assure que l’APSFD-Sénégal continue de maintenir son leadership au sein du réseau africain des institutions de microfinance dont il assure la présidence. 

Pour les perspectives, le président de l’APSFD annonce que sa structure financière a finalisé la rédaction d’un programme de finance responsable. ‘’Nous sommes en train de le soumettre à nos partenaires traditionnels dont l’Etat du Sénégal pour son financement’’, a-t-il ajouté. 
APS
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter