Publicité

lejecos



Publicité

Concertation nationale sur la gestion du pétrole et du gaz Macky Sall, président de la république : «Garantir une gestion transparente, inclusive et durable de nos ressources»

Mercredi 13 Juin 2018

La concertation nationale sur la gestion des recettes issues de l’exploitation du pétrole et du gaz a été présidée, hier, par le président de la République, Macky Sall. Acteurs politiques, religieux, coutumiers, de la société civile, du secteur privé… ont pris part à cette journée. Le chef de l’Etat a indiqué que cette concertation s’inscrit dans son ambition de garantir une gestion prudente, inclusive et durable de nos ressources pétrolières et gazières.


La rencontre s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, du président du Haut conseil des collectivités territoriales, Ousmane Tanor Dieng et de la présidente du Conseil économique, social et environnemental, Mme Aminata Tall. Mais également des membres du gouvernement, de l’administration et de différentes institutions de la République. L’objectif était de construire un consensus autour de la gestion des recettes issues de l’exploitation du pétrole et du gaz, de promouvoir la transparence et de partager toutes les informations sur le secteur pétrolier et gazier du Sénégal. Ainsi, de l’avis du Président Macky Sall, cette journée de concertation nationale sur la gestion des revenus du pétrole et du gaz marque une étape importante dans le processus d’exploitation des hydrocarbures du Sénégal. «Elle s’inscrit dans mon ambition renouvelée de garantir une gestion prudente, sereine, inclusive et durable de nos ressources pétrolières et gazières et d’en maîtriser les énormes enjeux géostratégiques qui sont  d’ordre sécuritaire, socio-économique et écologique» a-t-il dit. Le président de la République de rappeler les risques auxquels font face certains pays soudainement pourvus de richesses naturelles. Ce qui explique toute la pertinence de prendre «des mesures conservatoires visant à préserver la Nation de toutes les externalités négatives liées au développement de l’industrie pétrolière». «Voilà pourquoi j’ai souhaité engager avec toutes les forces vives de la Nation une réflexion prospective sur l’utilisation future des revenus du pétrole et du gaz même si les premiers barils ne seront produits que vers 2021-2022», a ajouté le chef de l’Etat.
Le Président Macky Sall a rappelé aux participants que leur présence est aussi «capitale» et qu’elle témoigne leur «esprit républicain». «Le développement raisonné du secteur pétrolier au Sénégal requiert des ressources humaines hautement qualifiées, compétentes et vigoureuses, imprégnées des valeurs, de vertus de transparence et de bonne gouvernance. C’est le sens de notre adhésion, dès 2013, à l’Itie. C’est également le sens des nouvelles dispositions constitutionnelles qui garantissent désormais la souveraineté du peuple sénégalais sur les ressources naturelles du pays», a-t-il défendu.
Sagesse collective
C’est aussi, a-t-il poursuivi, le sens de la création de l’Institut national du pétrole et du gaz qui «devra nous permettre de disposer de compétences spécialisées indispensables à une gestion réussie des projets». C’est enfin, a-t-il argué, le sens de la mise en place du Comité d’orientation stratégique, Cos-petrogaz qui a, entre autres, la mission de  coordonner les initiatives et de proposer une stratégie nationale d’exploitation des hydrocarbures. «Je constate, pour m’en réjouir, que ces mécanismes de gestion  nous aient valu ces résultats probants avec notamment la définition d’une feuille de route et d’un projet de loi d’orientation, sur la répartition et l’encadrement de la gestion de ces revenus», a-t-il aussi fait remarquer.
A cette occasion, le Président Macky Sall a dit saisir ce moment solennel pour soumettre le projet de loi à la sagesse collective de cette honorable Assemblée, puisé dans nos nobles valeurs ancestrales de dialogue, de «disso».  Même «si notre sous-sol est généreux», Macky Sall a tout de même alerté que le «pétrole n’est pas une ressource renouvelable» et que les barils qui seront produits ne seront jamais remplacés. «Chaque dollar qui reviendra au Sénégal devra donc être judicieusement utilisé. Je ne doute pas, un instant, qu’un débat constructif, bienveillant, nous permettra de trouver un meilleur arbitrage possible entre les besoins de développement du présent et la nécessité de préparer l’avenir. La journée d’aujourd’hui sera pour notre pays une étape capitale sur la voie de l’émergence si nous parvenons à sublimer cette valeur essentielle, le partage», a insisté le Président Macky Sall.
Il a dit être convaincu que c’est uniquement dans les «échanges constructifs, responsables et respectueux» de la cohésion nationale que nous pourrions relever les défis majeurs qui nous attendent. Au demeurant, «l’intransigeance et l’incapacité à dépasser nos divergences seraient autant d’entraves pour notre pays, causant le risque de voir s’évanouir notre rêve commun de prospérité durable. Le pétrole suscite d’énormes espoirs pour les générations futures en particulier. Rien n’est plus durablement dévastateur qu’un espoir déçu», a-t-il toutefois alerté. Le chef de l’Etat a aussi formulé le vœu que cette journée soit placée sous le signe du dépassement de soi et marquée d’une volonté de travailler ensemble avec humilité et dévouement pour bâtir durablement un Sénégal émergent. Il compte dans ce sens, sur la sagesse, le sens élevé des responsabilités et le patriotisme de tous les participants.
Lesoleil.sn
La rédaction
Actu-Economie



1.Posté par Maitre TOSSA le 13/06/2018 18:00
Faire revenir son Ex est tout à fait possible

Un jour, sans vous y attendre, après une dispute, d'un ras-le-bol général, votre partenaire vous quitte. Le ciel

vous tombe sur la tête, le bonheur laisse tout à coup place à la douleur, puis cette question qui revient en

boucle: que faire maintenant? Afin de vous aider à vous reconstruire au plus vite, nous vous guiderons, étape

par étape afin que vous puissiez raviver la flamme chez votre partenaire. Voici quelques solutions du puissant

Maître médium Marabout papa TOSSA pour vous aider à retrouver votre sourire en cas de problèmes

d'amour, retour d'affection, attirance et autres...
* Retour de l'être aimé à moins d'une semaine.
* Magie rouge, Magie blanche, Magie noire pour l'amour
* Jeter un sort pour le retour de l'amour perdu
* Médium Marabout, rencontrer l'amour
* Maitre spécialiste de l'amour
* Envoutement, désenvoutement d'amour
* Retour d'affection rapide
N'oubliez jamais que cette personne a été à un moment donné amoureux de vous, ce qui signifie qu'il est

toujours possible de faire renaître la flamme. Alors ne laissez pas les choses se dégrader à cause d’une dispute,

d’une mauvaise passe, ou comme bien souvent à cause d’un malentendu. Vous devrez faire un travail sur

vous-même et ce n'est qu'en mettant en pratique ses conseils que vous réussirez à atteindre vos objectifs en

amour.
CONTACT:
Téléphone WhatsApp : +22 997 638 657
E-mail: contact@marabout-vaudou-retour-affectif.com
SiteWeb: https://www.marabout-vaudou-retour-affectif.com/
https://maraboutvaudourapide.wixsite.com/occulte
Tél: +22 997 638 657

Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour










EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24





Inscription à la newsletter