Bourse de Londres : Le président de la Bad ouvre la séance de cotation du jeudi 23 janvier 2020

Jeudi 23 Janvier 2020

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a ouvert ce jeudi 23 janvier, la séance de cotation à la Bourse de Londres.


Selon un communiqué reçu au Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos), M. Adesina a été invité par le président du London stock exchange group, Don Robert.

« Pour moi, faire sonner la cloche ici, aujourd’hui, marque le début d’un nouvel engagement passionnant, d’une grande valeur stratégique et d’un grand impact entre la Banque africaine de développement et la Bourse de Londres, destiné à développer ensemble la création de richesses en Afrique et au Royaume-Uni », a déclaré le président de la Bad.

La même source signale que cette cérémonie s’est déroulée moins de trois mois après l’Africa investment forum (Aif) organisé par la Banque africaine de développement.  À l’issue d’une visite de trois jours au Royaume-Uni, au cours de laquelle il a assisté au premier Sommet sur l’investissement Royaume-Uni-Afrique, le président Adesina s’est félicité des perspectives de poursuite de collaboration avec le London stock exchange group (Lseg).

« Des marchés financiers solides et durables sont indispensables au soutien des entreprises et des infrastructures africaines. Nous nous réjouissons de pouvoir continuer à jouer notre rôle dans le développement de ces marchés et d’attirer les investissements en Afrique.

À ce titre, nous sommes ravis de poursuivre notre collaboration avec la Banque africaine de développement qui, désormais, est officiellement membre du Groupe consultatif africain du Lseg»,  a indiqué Don Robert.

Akinwumi Adesina a indiqué qu’il travaillerait à l’avenir avec le Laag, Groupe consultatif africain du Lseg, en vue d’attirer sur les marchés africains une plus grande part des actifs internationaux gérés en bourse, dont la valeur atteint 5 000 milliards de dollars.

Le Laag, dont la Banque est devenue membre officiel ce mardi, est un groupe de sensibilisation servant d’intermédiaire pour développer les marchés de capitaux africains, stimuler les échanges commerciaux et les flux d’investissement entre le Royaume-Uni et l’Afrique.
Adou FAYE
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité















Inscription à la newsletter