Ahmadou Al Aminou Lo, au lancement de « Diaspora Bonds BHS 6,25% 2019-2024 » : «Une offre innovante qui contribue à l’accroissement du financement de l’économie »

Mardi 21 Mai 2019

Le directeur national de la Bceao, a pris part ce mardi, au lancement de l’emprunt obligataire « Diapora Bonds BHS 6,25% 2019-20024 ». Une initiative qu’il a salué car participant au financement de l’économie.


Le lancement de l’emprunt obligataire « Diapora Bonds BHS 6,25% 2019-2024 » a été bien apprécié par le directeur national de la Bceao. Selon Ahmadou Al Aminou Lo, ainsi  à travers  l’émission d’un emprunt obligataire de 20 milliards  rémunérés à 6,25%  sur 5 ans, la Bhs offre la possibilité à ses  Sénégalais de l’extérieur  de développer leur potentiel d’investissement  dans l’immobilier résidentiel  dans leur pays d’origine. 
Selon M. Lo, cette offre innovante  contribue assurément  à l’accroissement du financement de l’économie  cher  aux autorités de l’union économique et monétaire ouest africaine  mais également au gouverneur de la banque centrale.

Il a rappelé que  tout récemment le  gouverneur de la banque centrale a lancé en 2018 un dispositif de promotion du financement  des petites et moyennes entreprises, petites et moyennes industries  sous la direction du conseil de ministres de l’union monétaire ouest africaine. Il affirme que la cible de ses Diasporas Bonds   à savoir les sénégalais de l’extérieur  contribue de manière très  significative  à l’économie nationale.

«En effet les parts des transferts  de ces migrants dans  le produit intérieur brut  avoisinent 10%  nettement plus que l’aide publique au développement.  En 2018 selon les statistiques de la balance des paiements compilées par la banque centrale les transferts des migrants se sont chiffrés  à 1 266 milliards de FCFA  contre 889 milliards en 2014 soit une hausse de 400 milliards  en 5 ans », révèle-t-il.

Le directeur national de la Bceao estime que cette opération est assurément une  opportunité  pour la construction des cent mille logements  du programme lancé par le chef de l’Etat   Macky Sall. Il a tenu à rassurer l’administrateur directeur général de la Bhs que la demande est bien présente  sur le marché  et des conditions préférentielles énoncées  permettront de  la satisfaire.  Il a expliqué que l’effet d’entrainement du logement  sur l’économie  d’un pays est un  effet transverse et profond , plus il y aura du financement  de l’immobilier , plus  l’essentiel   des secteurs , aucun secteur ne sera  en reste, d’où la nécessité  de contribuer à renforcer tous ce qui est facteur de promotion du financement  de l’habitat.

«De notre part nous attendons  que ça puisse  aussi permettre de  renforcer l’inclusion financière,  le taux de bancarisation  au sens strict reste encore  faible  de l’ordre de 20% , c'est-à-dire ceux qui ont accès à une banque  et nous espérons avec cette cible  de la Diaspora que  l’inclusion financière pourra leur profiter », a déclaré le directeur national de la Bceao.
Djibril Dieng
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour
















Inscription à la newsletter