Sénégal : Le taux de chômage chez la cible 15-35 ans varie de 12,7% à 26,6%

Vendredi 2 Mai 2014

Une analyse ressortie du récent forum sur l’emploi au Sénégal a montré que l’impact du chômage des jeunes n’a pas fléchi malgré toutes les initiatives développées à cet effet, a fait savoir vendredi, à Dakar, le premier ministre Aminata Touré.


Le premier ministre  du Sénégal Madame Aminata Touré.
Le premier ministre du Sénégal Madame Aminata Touré.
« En effet le forum national sur l’emploi des jeunes tenu récemment au Sénégal dans son rapport liminaire note que 52% de notre population est constituée de jeunes et que le taux de chômage chez la cible 15-35 ans varie de 12,7% à 26,6% »,  a expliqué le chef du gouvernement Madame Aminata Touré
 Elle s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de La 11eme réunion du bureau de la conférence des ministres de la jeunesse et des sports des pays membres de la francophonie (CONFEJES).
« Il faudra donc  accorder  au cours de vos échanges une attention particulière à l’épineux et très actuel problème qu’est l’emploi des jeunes « a-t-elle indiqué.
Aminata Touré estime par ailleurs que « Cette situation est partagée avec la quasi totalité des pays du sud, membres de l’organisation de la francophonie. C’est donc le lieu de s’interroger sur la pertinence des stratégies développées jusque là, mais aussi d’envisager d’autres plus innovantes et plus porteuses ».
Poursuivant  elle souligne  « Qu’il est heureux de constater que dans la stratégie jeunesse de la francophonie, la problématique de l’éducation, de la formation et de l’emploi des jeunes occupe une place centrale ».
Selon le ministre nigérien en charge de la jeunesse des sports Abdel Kader Ndemanam, le président en exercice de la CONFEJES « Les pays du sud de la francophonie ont tous plus  de 50% de jeunes dans leur population avec un taux de chômage avoisinant les 30% dans l’ensemble des pays africains membres de la francophonie et des pays du sud en général ».
Fort de cela,  « nous allons faire tout notre possible pour que cette réunion qui se tienne  à Dakar soit le lancement et le déclic au niveau de nos populations et de nos gouvernants pour prendre en charge définitivement le problème de la jeunesse dans l’espace francophonie ».
Ndeye Maguette Kébé
 
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité















Inscription à la newsletter