Partners West Africa se pose en vivier des futurs leaders africains

Mardi 13 Mai 2014

L’ONG régionale Partners West Africa (PWA) se veut une structure formatrice de futurs leaders africains capables de porter le continent sur les rampes de l’émergence, a soutenu, mardi à Dakar, sa directrice Oury Traoré.


‘’Notre cause est de créer un leader institut qui va regrouper les jeunes de l’Afrique de l’Ouest qui vont être formés en leadership avant d’être retournés dans leur pays, afin d’y appliquer la bonne gouvernance capable de faire émerger le continent ’’, a-t-elle dit.

S’exprimant lors de l’inauguration du nouveau siège de PWA à Dakar, Mme Traoré estime que les questions de gouvernance impliquent l'intégration des jeunes, afin d’effacer l’image ‘’médiocre assimilée à l’Afrique’’. ‘’Nous avons beaucoup de jeunes avec beaucoup de capacités et qui peuvent changer le continent’’, a-t-elle estimé.

Devenue ONG régionale, depuis janvier 2014, PWA est l’une des 20 filiales du Réseau mondial Partners for Democratic Change International (PDCI) dont le siège est à Washington (Etats-Unis). La structure travaille sur trois axes stratégiques, que sont la gouvernance inclusive, la paix, la sécurité et l'intégration régionale. 

Elle se fixe comme objectifs de promouvoir la coexistence pacifique à travers le dialogue, la promotion de la bonne gouvernance et la prévention des conflits. 

PWA développe des solutions durables aux défis aussi divers que la sécurité des citoyens, la transformation du secteur de la sécurité, l’intégration des femmes dans les forces de sécurité et la coexistence pacifique.

Selon sa directrice, les questions liées à la gouvernance sont importantes dans les pays africains, et il faut les régler à la base. ‘’Il faut amener les populations à s’approprier la bonne gouvernance, et l’Afrique perd ses repères, car on pense que tout doit venir de l’extérieur, alors que la société traditionnelle, en cas d’insécurité, prenait en compte la responsabilité de tout le monde.’’ 

‘’Nous avons perdu ce repère qui a été adopté par l’extérieur qui, en retour, vient nous vendre nos propres valeurs. Il faut que nous retournions dans nos histoires et y récupérions tout ce qui a été fait de bon et l’appliquer à la société actuelle’’, a-t-elle préconisé.

Sur les ambitions de la structure qu’elle dirige, Mme Traoré souligne que la priorité de PWA est d’avoir un bureau régional et des personnels dans la sous-région, et ‘’mettre les structures institutionnelles pour que les organisations soient solides et ainsi entreprendre des stratégies’’. 

A propos des projets de PWA pour le Sénégal, la structure s’alliera avec les acteurs nationaux, a-t-elle annoncé estimant que ce pays est en avance en matière de démocratie. 

‘’Le Sénégal, même s’il n’est pas parfait, est un modèle à ce niveau et a beaucoup enseigné sur ces questions’’, a-t-elle déclaré, ajoutant l'axe de la lutte contre la corruption.

En vue des élections municipales et départementales du 29 juin, au Sénégal, PWA travaillera avec tous les acteurs, pour que ces joutes se tiennent dans la paix et dans un climat de sécurité. 

‘’Nous allons accompagner les acteurs à travers des formations en dialogue et en communication pour éviter les conflits’’, a-t-elle dit.
APS
La rédaction
Entreprise & Secteurs


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour
















Inscription à la newsletter