lejecos



Publicité

"Journée de l'Afrique" de la BAD aux Etats-Unis : Pour une croissance économique arrimée au droit et à la justice

Lundi 18 Novembre 2013

En collaboration avec le Groupe de la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD) organise, la toute première « Journée de l'Afrique » sur la thématique du « Droit, de la Justice et du Développement’’. Prévue le 20 novembre 2013, au siège de la BM à Washington, la « Journée de l'Afrique » vise à consolider le savoir sur les grandes questions juridiques qui sont en train de voir le jour sur le continent.


Dr Donald Kaberuka Président de la banque africaine de développement
Dr Donald Kaberuka Président de la banque africaine de développement
La Semaine « Droit, Justice et développement (DJD) » se tiendra le 20 novembre prochain au siège de la BM à Washington, DC. Célébrée toutes les années, la Semaine DJD se présente comme un forum permettant aux praticiens du droit et du développement, aux universitaires, aux gouvernements et à la société civile de débattre du rôle essentiel revenant aux systèmes juridiques et judiciaires dans la promotion des résultats de développement. Selon les organisateurs, la ‘Journée de l'Afrique’ vise à « consolider le savoir sur les grandes questions juridiques qui sont en train de voir le jour sur le continent ». Ainsi, les participants examineront de quelle manière « le droit et la justice peuvent aider à traduire en actes le droit à l’expression, le contrat social et l’obligation de rendre compte », dans les impacts du développement en Afrique.
Durant plusieurs décennies, un certain nombre de pays africains se sont attelés à élaborer et à mettre en œuvre des régimes juridiques efficaces, afin de promouvoir un développement économique durable. Cependant, « les résultats ont été mitigés ».  Car, « le droit est un outil essentiel pour la promotion de la croissance économique et le développement », renseigne le communiqué de la BAD. C’est pourquoi, «  les experts juridiques de la Banque se joindront à un groupe d’homologues, de magistrats, et de hauts fonctionnaires des principaux ministères concernés, des institutions locales et internationales ». Le but recherché est « d’offrir une perspective mondiale sur l'Afrique et les principaux enjeux de développement et de droit auxquels elle est confrontée ».
 A ce titre, le président de la BAD, Donald Kaberuka, a été invité à prendre la parole à l'ouverture de la «Journée de l'Afrique » de cette année, afin de « donner le ton à un travail en profondeur sur les questions juridiques essentielles pour le processus du développement de l'Afrique ». Ainsi, il s’agira au courant de cette journée de discuter sur  les opportunités économiques des industries extractives (principalement dans les secteurs du pétrole et du gaz) telles que la coopération constructive avec les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et la coopération Sud-Sud.  Il sera aussi question de parler des nouvelles initiatives émergentes, notamment le Fonds Africa50, qui cherche à libérer des sources privées de financements privés et à accélérer la vitesse de livraison des infrastructures en Afrique, créant ainsi une nouvelle plateforme pour la croissance et la prospérité de l'Afrique. En plus de cela, les questions émergentes liées aux flux financiers illicites, et l’évolution que l’on a pu observer récemment dans la constitution d’un certain nombre de pays seront tout autant abordées.
Amy Diallo
 
 
 
 
Bailleurs de fonds


Nouveau commentaire :

Partenaires au développement | Bailleurs de fonds | Conseil des ministres | Economie




Publicité















Inscription à la newsletter