Publicité

lejecos



Publicité

Guinée : Sahara Energy va gérer le pétrole importé

Vendredi 24 Octobre 2014

Le gouvernement guinéen vient d’attribuer le contrat d’importation des produits pétroliers d’une durée d’un an au trader nigérian Sahara Energy. Ses concurrents soumissionnaires perdants sont Addax, Trafigura et Stasco.


Guinée : Sahara Energy va gérer le pétrole importé
Après plusieurs mois de pourparlers, l’appel d’offres du marché de fournitures des produits pétroliers au profit de l’État guinéen pour la période du 1er novembre 2014 au 31 octobre 2015 a été remporté par le trader nigérian, Sahara Energy. La compagnie de droit nigérian mais à capitaux mixtes était en compétition avec des majors du secteur, Addax, Trafigura et Stasco. 
 
A en croire le ministre guinéen du Commerce, Marc Yombounou, cet appel d’offres international a enregistré dans le pipe 13 sociétés, dont 4 ont soumissionné (Sahara Energy, Trafigura, Stasco et Addax). La compagnie nigériane, Sahara Energy, adjudicataire du premier contrat qui arrive à expiration le 30 octobre 2014 se succède à elle-même. Son offre technique et financière a été jugée par les autorités guinéennes très souple par rapport à ses concurrentes. 
 
Les discussions engagées avec le trader nigérian, Sahara Energy – qui va fournir à la Guinée toute la gamme de produits pétroliers - ont abouti à une offre finale sur la marge du trader à 49,95 dollars par tonne métrique, sur une période de 12 mois. 
 
Le gouvernement a tenu à préciser que «l’ancien prix à la tonne métrique était de 39 dollars, soit une légère hausse de 0,6%». Selon les statistiques fournies par la Fédération patronale des importateurs de produits pétroliers, Sahara Energy a livré au pays 300 000 tonnes de carburant dans le strict respect du cahier des charges (délai de livraison, qualité du carburant). 
Lesafriques.com
Energie

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education




Publicité















Inscription à la newsletter