Expansion Attijariwafa Bank au sein de l’UEMOA : Un maillage sous-régional à l’horizon 2014

Mercredi 18 Septembre 2013

Expansion Attijariwafa Bank au sein de l’UEMOA : Un maillage sous-régional  à l’horizon 2014
Le groupe bancaire du Royaume chérifien est en train de tisser sa toile,  dans les huit pays de l’Union Economique et Monétaire ouest-africaine (Uemoa).  En effet, le président Directeur général de l’institution bancaire marocain, Mohamed El Kettani a révélé lors d’un point de presse que  sa filiale sénégalaise CBAO, avait obtenu l'agrément pour la création d'une filiale au Niger, et  vient aussi de finaliser l'acquisition de 55 % du capital de la Banque Internationale pour l'Afrique au Togo (BIA Togo), la plus ancienne institution financière du pays. En outre, ajoute M. Kettani, afin de compléter sa présence dans les huit pays de l’UEMOA, le groupe a déposé un dossier en vue de l'obtention d'un agrément pour la création d'une filiale au Bénin. Ainsi, le PDG d’Attijariwafa Bank indique qu’avec « le démarrage de nos activités au Togo et au Niger, il ne nous reste que le Bénin où le dossier d’agrément est à l'étude chez la Banque centrale de la région. Nous confirmons donc notre objectif de couvrir toute la zone de l'Uemoa d’ici fin 2013 ou au plus tard début 2014». En parallèle, Attijariwafa Bank ambitionne aussi de s’implanter dans l’espace  de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC).  Déjà, la zone CEMAC est couverte à travers trois filiales : Union gabonaise de banque (UGB), Crédit du Congo (CDC) et la Société commerciale de banque Cameroun (SCB), liste le PDG de Attijariwafa Bank. Ce dernier renseigne que le prochain pays ciblé est le Tchad. «Nous sommes toujours en pourparlers sur un certain nombre de cibles dans ce pays. Mais rien de concret pour le moment», souligne M. Kettani. Il soutient que la position stratégique du Tchad permet au groupe bancaire marocain, de conforter sa vocation d’acteur panafricain de référence, de compléter son dispositif et de renforcer son rôle dans le développement économique régional et la coopération Sud-Sud. Ce choix d’Attijariwafa Bank en Afrique subsaharienne influe positivement dans les performances du groupe marocain. Selon les résultats semestriels d’Attijariwafa Bank, les filiales africaines affichent une embellie. Ainsi, la contribution de la banque de détail à l'international au résultat net part du groupe s'accroît de 31,2 % pour atteindre 363,8 millions de dirhams (environ 42 millions de dollars), soit plus de 16%.
EL Hadji NDIAYE avec Ecofin
 
La rédaction
Finances & Banques


Nouveau commentaire :

Finances & Banques | Industrie | Service & distribution | Appels d'offres | Offres d'emploi | Portrait d’entrepreneur
















Inscription à la newsletter