Publicité

lejecos



Publicité

Contribution de l’élevage au Pib du Sénégal : Le secteur pèse « plus de 4% »

Mercredi 2 Juin 2021

Le ministre en charge de l’élevage et des productions animales soutient qu’il y a beaucoup de gens qui ignorent le travail important qui est réalisé dans le secteur de l’élevage au Sénégal. Hier, dans le cadre de sa visite de stands à l’occasion de la Fiara et le lancement de la 4e édition du Festival AlimenTerre, Aly Saleh Diop indique l’importance d’organiser davantage le secteur dont la contribution au Pib du Sénégal « est au-delà de 4% indiqué çà et là ».


« J’ai constaté de visu le travail immense qui est réalisé par les acteurs de l’élevage dans notre pays. », dit d’emblée le ministre en charge de l’élevage et des productions animales qui s’est rendu hier au Cices, dans la 21e édition de la foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (Fiara), placée sous le thème : Rester ici, travailler ici et réussi pour une agriculture, levier de la relance économique. « C’est une occasion de magnifier la vision du chef de l’Etat qui a pressé le cadre qui permet, aujourd’hui, aux acteurs de l’élevage de réaliser des merveilles. J’ai envie de les porter, ces acteurs, et de les montrer à l’ensemble des sénégalais », confie Aly Saleh Diop.

Je suis sûr, aujourd’hui, que dans ce pays, il y a beaucoup de gens qui ignorent le travail important qui est réalisé dans le secteur de l’élevage, regrette le ministre qui accorde, dans la foulée, une mention spéciale aux femmes dans la transformation des produits d’élevage garants d’une plus-value qui permet d’impacter la croissance.

Par conséquent, il dit porter le plaidoyer auprès du ministre en charge de l’économie, du plan et de la coopération, Amadou Hott, pour « qu’on revoie la contribution du secteur de l’élevage dans le Produit intérieur brut (Pib) du pays » parce que, soutient-il, « je suis sûr que nous sommes au-delà des 4 points qui sont indiqué çà et là ».

A travers les échanges constatés entre les acteurs, les visiteurs entre autres, je pense qu’il nous revient, plus que jamais, d’organiser tout cela davantage pour pouvoir aller à l’échelle, reconnait M. Diop. Heureusement, dit-il, parce que le Centre international du commerce extérieur du Sénégal (Cices) est là pour nous offrir ce cadre agréable dans lequel on peut faire ce travail et permettre à nos acteurs véritablement de briller de mille feux.

L’interprofession laitière « ne peine pas à se dynamiser » rétorque le ministre Aly Saleh Diop, répondant à une question qui lui est posée en ce sens. « Le mot est fort, je ne l’accepte pas », assène le ministre en charge de l’élevage et des productions animales. Pour lui, rien de durable ne peut se faire sans la concertation. « Il faut mettre en avant la concertation pour que l’ensemble des acteurs puisse se retrouver dans ce que nous faisons ». Car, explique-t-il, il ne sert à rien d’aller très rapidement dans une interprofession sans que les acteurs puissent comprendre les enjeux.

Auparavant le ministre a procédé au lancement officiel des activités de la 4e édition du Festival Aliment’Terre Sénégal qui se tient jusqu’au 4 juin 2021 et dont le thème est : Comment relever le défi du consommer local au Sénégal?

Sous la houlette du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (Cncr), l’objectif principal de ce festival est de contribuer au développement d’une citoyenneté internationale engagée dans la promotion d’un système agroalimentaire plus juste et plus durable. Cela, selon le Cncr, à travers le partage et la mise en débat des initiatives prises par les agriculteurs familiaux en vue d’améliorer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté en milieu rural au Sénégal.

Le festival AlimenTerre se tient en deux grands moments forts que sont la Fiara dans la période du 31 Mai au 10 Juin 2021 et la phase de Décentralisation qui se tiendra du 15 Octobre au 30 Novembre 2021 dans les régions de Kaolack, Ziguinchor, Ngaye Mékhé (Thiès), Louga, Saint-Louis, Ross Béthio et Podor, en partenariat avec SOS FAIM Belgique, ONG active dans le soutien à l’Agriculture paysanne et familiale au Sud.
Bassirou MBAYE
Agriculture & Elevage

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education




En kiosque















Inscription à la newsletter