Conditions de banque : La Bceao relève une baisse de 8,1 points de base du taux débiteur moyen

Mardi 15 Octobre 2019

Dans sa « Note mensuelle de conjoncture économique dans les pays de l’Uemoa à fin juillet 2019 », la Bceao est revenue sur les taux d’intérêt débiteurs. Elle relève que l'analyse des conditions de banque à fin juillet 2019 fait apparaitre une baisse de 8,1 points de base (pdb) du taux débiteur moyen, hors taxes et charges, qui est ressorti à 6,73% après 6,81% en juin 2019.


Conditions de banque :  La Bceao relève une baisse de 8,1 points de base du taux débiteur moyen
«Suivant la nature du débiteur, les taux d'intérêt ont baissé au niveau des concours accordés aux entreprises individuelles (-79,9 pdb, à 6,92%), à l'Etat et organismes assimilés (-76,2 pdb, à 6,00%), aux personnels des banques (-72,2 pdb, à 1,53%), aux coopératives et groupements villageois (-69,4 pdb, à 9,05%), aux assurances et caisses de retraites (-23,6 pdb, à 7,53%) et aux entreprises privées du secteur productif (-6,3 pdb, à 6,38%).

En revanche, le coût du crédit a augmenté pour les avances aux particuliers (+93,0 pdb, à 8,07%) et aux sociétés d'Etat et établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) (+17,7 pdb, à 5,75%) », ajoute la Bceao. Les taux débiteurs sont ressortis stables au niveau de la clientèle financière, à 7,26%.

L'analyse suivant l'objet du crédit indique une baisse des taux débiteurs relatifs aux crédits à l'exportation (-52,9 pdb, à 6,27%), à la trésorerie (-24,8 pdb, à 6,16%) et à l'équipement (-9,7 pdb, à 7,58%). La hausse enregistrée au niveau des crédits de consommation (+125,9 pdb, à 8,46%) et d'habitation (+102,0 pdb, à 7,62%) a amoindri le profil baissier des taux débiteurs au cours de la période sous revue.
Selon l’institution, les baisses de taux ont été observées dans trois pays de l'Union, à savoir : Burkina (-34,6 pdb, à 7,10%), Guinée-Bissau (-19,6 pdb, à 9,14%) et Côte d'Ivoire (-18,0 pdb, à 6,44%). Les accroissements enregistrés au Togo (+45,4 pdb, à 8,14%) et au Sénégal (+2,6 pdb, à 5,92%) ont tempéré le profil baissier des taux débiteurs des banques de l'Union.

Quant au taux moyen de rémunération des dépôts de la clientèle, il est ressorti stable à 5,44%. Le repli des coûts des dépôts localisé en Guinée-Bissau (-247,1 pdb, à 3,25%), en Côte d'Ivoire (-30,1 pdb, à 4,81%) et au Burkina (15,1 pdb, à 5,86%) a été compensé par les hausses notées au Sénégal (+58,9 pdb, à 5,75%) et au Togo (+21,9 pdb, à 5,68%). Les taux créditeurs sont stables au Bénin (5,30%), au Mali (5,25%) et au Niger (5,88%).
Adou FAYE

 
La rédaction
Finances & Banques


Nouveau commentaire :

Finances & Banques | Industrie | Service & distribution | Appels d'offres | Offres d'emploi | Portrait d’entrepreneur



Publicité















Inscription à la newsletter