Publicité

lejecos




Zone Uemoa : Hausse des taux d'intérêts débiteurs des banques au mois de mai

Mercredi 3 Août 2022

Les résultats de l’enquête sur les conditions de banque révèlent, à l'échelle de l'Union économique et monétaire Ouest africaine (Uemoa), que les taux d'intérêt débiteurs des banques au cours du mois de mai 2022 ont connu une hausse de 4 Points de pourcentage (Pdp) par rapport au mois précédent.


Selon la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), hors charges et taxes, le taux débiteur moyen est ressorti à 6,35%, contre 6,31% un mois auparavant et 6,26% un an plutôt.
 
Elle renseigne dans la foulée que le coût du crédit bancaire a augmenté en Guinée-Bissau (10,04% contre 9,68%), au Niger (8,60% contre 8,38%), au Sénégal (5,62% contre 5,44%), au Mali (7,36% contre 7,33%) et en Côte d’Ivoire (5,86% contre 5,85%).
 
En revanche, souligne-t-elle dans sa Note de conjoncture économique, des baisses sont notées au Bénin (6,59% contre 7,28%), au Burkina (6,91% contre 7,30%) et au Togo (7,11% contre 7,24%).
 
Par ailleurs, la banque centrale confie que les taux d'intérêt créditeurs des dépôts à terme se sont améliorés de 14 pdb d’un mois à l’autre pour s'établir à 5,13%, contre 4,99% un mois plus tôt et 5,28% une année auparavant.
 
Par pays, elle indique qu’un accroissement de la rémunération des dépôts est noté au Sénégal (5,39% contre 4,32%), en Guinée-Bissau (4,32% contre 3,80%), au Niger (6,10% contre 5,86%) et au Mali (5,22% contre 5,01%).
 
Enfin, la Bceao relève, par contre, qu’une baisse de la rémunération des dépôts est relevée en Côte d’Ivoire (4,34% contre 5,03%), au Togo (5,50% contre 5,91%), au Bénin (5,20% contre 5,42%) et au Burkina (5,56% contre 5,66%).
 
Bassirou MBAYE
 
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter