lejecos



Publicité

Vaccins contre la Covid-19: deux milliards de doses sécurisées (OMS)

Lundi 21 Décembre 2020

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi que deux milliards de doses de vaccins contre la Covid-19 ont été sécurisées au profit des populations les plus vulnérables.


 
Ces deux milliards de doses sont garanties grâce au COVAX, un mécanisme codirigé par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), l’Alliance mondiale pour les vaccins (Gavi) et l’OMS  et qui  travaille en partenariat avec les fabricants de vaccins, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), la Banque mondiale, et d’autres organisations de la société civile.

Les deux milliards de doses proviendront de plusieurs candidats vaccins prometteurs, a déclaré le Directeur général de l’OMS, qui a salué « une fantastique nouvelle et une étape importante dans la santé mondiale ».
Grâce au COVAX, 190 pays et économies pourront avoir accès aux vaccins contre la Covid-19 pour protéger les groupes vulnérables de leurs populations au cours du premier semestre de l'année 2021.

L’UNICEF prêt pour transporter jusqu’à 850 tonnes de vaccins chaque mois

L’UNICEF a, pour sa part, annoncé qu’il était prêt à assurer le transport de 850 tonnes de vaccins par mois en 2021, soit le double de sa capacité maximale habituelle.

« Il s’agit d’une entreprise gigantesque et historique », a déclaré la Directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore. « L’ampleur de la tâche est décourageante, et les enjeux n’ont jamais été aussi élevés, mais nous sommes prêts à le faire », a-t-elle assuré.

Avec le soutien de l'Alliance mondiale pour les vaccins, l'UNICEF achète et appuie l'installation de 70.000 réfrigérateurs pour garantir la chaîne du froid dans les pays à faible revenu d'ici la fin de 2021. Cette aide contribuera au déploiement sûr des vaccins contre la Covid-19 qui doivent être stockés entre 2 et 8 degrés Celsius. Près de la moitié des réfrigérateurs seront alimentés à l'énergie solaire, a précisé l'agence onusienne.

Des vaccins acquis au meilleur prix


Le COVAX fait partie de l'Accélérateur ACT, un dispositif complet pour vaincre le virus à l'aide de diagnostics, de thérapies et de vaccins. Mardi, le conseiller principal du Dr Tedros, Bruce Aylward, a qualifié l'Accélérateur ACT de « meilleure affaire en ville », affirmant que son prix de 28 milliards de dollars serait remboursé en totalité presque du jour au lendemain en raison de la reprise économique immédiate attendue si la maladie était maîtrisée.
Le Dr Tedros, qui a pris la direction de l'OMS en 2017 sur la promesse de promouvoir la « couverture sanitaire universelle », a déclaré que le vaccin contre la Covid-19 ne doit pas être réservé uniquement à quelques chanceux. Les premières images de personnes recevant des vaccins contre la Covid-19 sont sources d'espoir, « mais cela doit être de l'espoir pour tous, pas pour certains », a-t-il souligné.
 

Accès et distribution équitable des vaccins

Depuis l’apparition du coronavirus, l’OMS est en constate négociation avec les dirigeants mondiaux et les laboratoires qui développent les vaccins pour s’assurer que ces derniers, une fois disponibles, soient accessibles de manière équitable dans tous les pays. Un impératif d’équité qu’a rappelé le Secrétaire général de l’ONU, vendredi, lors d’un déplacement à Berlin. « Notre défi est maintenant de faire en sorte que les vaccins soient traités comme un bien public mondial - accessible et abordable pour tous, partout. Un vaccin pour les gens », a dit António Guterres, lors d’un discours au parlement allemand.

L'OMS et ses partenaires du mécanisme COVAX travaillent sans relâche afin de pouvoir commencer les vaccinations au début de l'année 2021.

Mais l’agence onusienne a tenu à rappeler à tous les pays que les vaccins ne remplaceront pas, mais compléteront les mesures et précautions en vigueur et recommandées depuis des mois pour mettre fin à la transmission du virus et sauver des vies.

« Le moment est venu de se rassurer sur le fait que la fin de la pandémie est en vue, mais en veillant à ne pas baisser la garde », a dit le Dr Tedros. « Nous avons tous la responsabilité de prendre les mesures nécessaires pour assurer notre sécurité et celle des autres, y compris pendant cette période des fêtes », a-t- il précisé. Pour le chef de l’OMS, le bout du tunnel est en vue, « mais nous n'en sommes pas encore là et nous n'y arriverons qu'ensemble ».
Un.org
Santé

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education




En kiosque















Inscription à la newsletter