Publicité

lejecos




Uemoa : Le Coraf et l’Uemoa se réjouissent des impacts de leur programme PrefAB

Mercredi 22 Juillet 2020

L’appui financier apporté au Coraf sous forme de subvention pour la mise en œuvre du Programme de recherche sur les filières agricoles prioritaires (PreFAB) a permis selon le commissaire de l’Uemoa en charge de l’agriculture, d’enregistrer des acquis appréciables permettant d’améliorer la productivité et la compétitivité des cinq (05) filières prioritaires retenues par les Etats membres et sur lesquelles la Commission de l’Uemoa travaille, à savoir le riz, le maïs, le coton, le bétail-viande et l’aviculture.


En termes de statistiques, le PreFAB a, sur les 5 années de sa mise en œuvre, touché 8546 bénéficiaires directs dont 23% de femmes, 5484 personnes renforcées dont 23% de femmes, sur des thématiques spécifiques aux trois projets qui le composent. 25 étudiants en licences, master et doctorat ont soutenus dont 36% de femmes et 15 plateformes d’innovation mises en place et dont 6 fonctionnelles dans les 8 pays de l’Union avec 5583 personnes impliquées.
Le Commissaire de l’Uemoa en charge de l’agriculture, des ressources en eau et de l’environnement indique que le secteur agricole participe pour une part importante à la formation du Produit intérieur brut (Pib) et emploie près de 60 à 80% de la population active selon les Etats. Jonas Gbian  qui participait ce matin au lancement officiel du rapport issu de la mise en œuvre du PreFAB souligne cependant, que malgré cette position stratégique de l’agriculture dans nos économies, notre production agricole se caractérise par une faible productivité, une prévalence de la mal nutrition, une pauvreté rurale entre autres.
Face à cette situation, il est d’avis que l’accroissement des productions agricoles est devenu un axe majeur pour la réalisation de la sécurité alimentaire. Et c’est pourquoi, dit-il, la Commission de l’Uemoa a financé la convention de mise en œuvre des programmes prioritaires de recherches agricoles de l’espace communautaire pour un montant de 1,5 milliards de francs Cfa.

Cette contribution financière de la Commission de l’Uemoa a permis entre autres de générer les technologies au profit des utilisateurs, de renforcer les capacités des institutions de recherches agricoles de la sous-région en les dotant des équipements de laboratoires de pointe et de consommable, de renforcer le capital humain à travers l’initiation à la recherche de jeunes chercheurs et les formations diplômantes qui ont produit de nombreux ingénieurs ainsi que des titulaires de masters et de thèses de doctorat.

Pour sa part, le directeur exécutif du Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole (Coraf) a indiqué que le PreFAB a mobilisé les intelligences des acteurs des chaines de valeur ajoutées concernant le maïs, le coton, le bétail-viande, l’aviculture et l’aquaculture avec comme mots clés : intégration régionale, partenariat, coalition, inclusion, mutualisation des efforts, avec en ligne de mire l’amélioration durable des conditions de vie des populations de l’Uemoa.

 « Nous sommes heureux de constater que les efforts conjoints du Coraf et de l’Uemoa pour répondre à une partie de nos besoins alimentaires, principalement grâce à la production nationale, se sont progressivement réalisés avec des effets favorables sur la balance commerciale régionale », s’est réjoui Abdou Tenkouano qui a prononcé le discours de la présidente du conseil d’administration du Coraf Dr. Ângela Maria P. B. da Veiga MORENO, « empêchée ».

M. Tenkouano précise tout de même que « nous devons donc être conscients que dans notre région, nous n’avons pas encore atteint les objectifs recommandés en termes d’autosuffisance en ce qui concerne les produits tels que les racines et les tubercules, les céréales et les légumineuses. Et que nous avons également le défi régional de créer des opportunités pour les familles en vue de l’amélioration de leurs moyens de subsistance et de l’atteinte de l’objectif 2 des Odd ».
Bassirou MBAYE
 
 
Actu-Economie



1.Posté par maitre gosso le 26/07/2020 09:25
Bonjour,
Vous rencontrez des difficultés dans votre vie ?
Le voyant médium GOSSO a les solutions qu’il vous faut, grâce à ses méthodes acquisent au fils des années.
Après un premier contact par téléphone sur un numéro whatsApp, le voyant GOSSO récupère les informations nécessaires à son travail, il y a une phase d’analyse qui permet au médium GOSSO de savoir au mieux comment Il peut vous aider.
Après 1 heure seulement, le voyant GOSSO vous rappelle et commence à s’occuper de votre problème, grâce à ses dons et ses sortilèges bénéfiques.
Le voyant médium GOSSO qui communique avec ses alliés les esprits, travaille à partir de photos, des prières et de nombreux produits importés directement du Maroc et de l,INDE.
De plus, il vous assure un suivi quotidien vous pouvez appeler GOSSO à tout moment de la journée.
Alors, si vous avez un problème, venez découvrir ce qui fait le succès de GOSSO depuis tant d’années. Les résultats sont surprenants.Il utilise uniquement une magie pure et bénéfique qui apporte le bien, et il maîtrise parfaitement les différentes magies occultes de la voyance. Vous ne prenez donc aucun risque.
• Le retour de l’être aimé
• La quête du grand amour
• La reconquête de votre ex ou de votre amour perdu
• L’amélioration de votre relation de couple
• L’harmonie dans votre couple
• La protection de votre famille
• Votre réussite professionnelle
• La prospérité pour votre entreprise
• Désenvoûter une personne ou un foyer (une maison)
• Annuler un mauvais sort lancé contre vous ou vos proches
• Blocage
• et autres



CONTACT MAITRE Dahvodoun Gosso

Téléphone personnel/whatsap: +229 60 00 53 91

E-mail personnel: maitre.gosso@hotmail.com

Site https://www.mediumvoyantmagic.com/

Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter