Publicité

lejecos



Publicité

Tabaski : Aminata Mbengue Ndiaye optimiste pour un approvisionnement en moutons

Vendredi 19 Septembre 2014

Des vendeurs font de la rétention de moutons à la veille de la fête de Tabaski pour augmenter les prix, a déploré vendredi à Dakar, le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye qui se dit toutefois optimiste pour un approvisionnement correct du marché dans les prochains jours.


Tabaski : Aminata Mbengue Ndiaye optimiste pour un approvisionnement en moutons
‘’Aujourd’hui, les éleveurs nous ont assurés qu’il y aura suffisamment de moutons’’, a-t-elle dit au sortir d’une réunion technique interministérielle, à la Primature, sur les préparatifs de la fête de Tabaski prévue en début octobre. 

‘’De toutes les tournées que nous avons effectuées sur le terrain, de Dakar à Tambacounda en passant par Matam, la zone sylvo-pastorale, nous avons pu nous rendre compte qu’il y avait au niveau local un existant’’, a-t-elle affirmé.

Selon Mme Ndiaye, ‘’il y a un disponible qui existe maintenant si on y ajoute ce qui doit nous venir de la Mauritanie, du Mali, nous espérons que les besoins vont être satisfaits. Nous attendons d’ici 10 jours, nous allons être beaucoup plus précis, parce que nous allons nous déplacer sur le terrain pour constater à nouveau’’.

‘’Les premiers constats nous donnent des raisons d’espérer que nous allons avoir un approvisionnement correct. L’année dernière, vous avez remarqué qu’il y avait un déficit au niveau de certaines zones mais une semaine après la Tabaski, il y avait autant de moutons au Sénégal que nous en avons vu pendant la Tabaski’’, a relevé le ministre.

‘’Il y a eu parfois des rétentions et parfois les informations qui sont balancées au niveau des zones de collecte de ces moutons sont fausses (...). Mais je pense qu’avec le numéro vert que nous allons avoir, on j’espère que l’information va circuler’’, a expliqué Aminata Mbengue Ndiaye.

''On informera régulièrement tous les marchés du Sénégal sur la disponibilité des moutons pour qu’il puisse y avoir des transferts d’une région à une autre ou d’un marché à un autre’’, a-t-elle assuré.

L’Etat va également mettre à la disposition des éleveurs ‘’près de 1.000 tonnes d’aliments bétails au niveau des différents points de vente et au niveau des zones d’attentes pour permettre aux éleveurs d’avoir un aliment meilleur marché et de pouvoir rapporter ça sur le prix du mouton pour le consommateur sénégalais’’, a-t-elle fait savoir.
APS
Commerce

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education




Publicité















Inscription à la newsletter