Publicité

lejecos



Publicité

Rencontre Ministre de l’économie – Presse : La santé économique des entreprises de presse doit être consolidée, selon le Ministre de l’économie

Vendredi 31 Janvier 2014

La santé économique des entreprises de presse au Sénégal doit être consolidée, a déclaré jeudi à Dakar M. Amadou Bâ ministre de l’économie et des finances lors d’une rencontre de partage avec la presse sénégalaise sur le plan Sénégal émergent (PSE).


« C’est la raison pour laquelle le Chef de l’Etat Macky Sall a décidé d’effacer la dette fiscale  des entreprises de presse et leur viabilité économique  est un enjeu important », a ajouté le ministre devant les journalistes.
Selon lui la consolidation de la viabilité économique de la presse contribue à renforcer la démocratie devenue le signe particulier de notre pays . De l’avis de M. Bâ, une presse rayonnante, d’envergure renforcera les succès du Sénégal. Selon toujours le ministre la situation de la presse nationale et les conditions d’exercice de la profession de journaliste constituent des préoccupations majeures pour le Président de la République et son gouvernement. « Vous avez une grande expérience du Sénégal. Le Président Macky Sall a une grande ambition pour notre pays à travers le  PSE. D’où le grand intérêt que j’ai aujourd’hui de partager avec vous cette vision stratégique », lance encore  le ministre à l’endroit des journalistes.
il a rappelé le contexte d’élaboration du PSE avec notamment une économie marquée par une faible productivité, une croissance économique moyenne en net retrait par rapport à celle de l’Afrique subsaharienne, un espace budgétaire réduit en dépit des efforts d’investissement des finances publiques ou encore une  congestion dans les infrastructures et services publics.
« L’objectif du PSE est de fixer le cap, préciser la méthode et créer la dynamique qui inscrira le Sénégal parmi les économies à forte croissance dans un horizon de dix ans », affirme le ministre. Il ajoute que ce plan propose des réformes critiques et des projets phares structurants pour stimuler l’investissement privé national et étranger, diversifier les moteurs de la croissance et renforcer la résilience de l’économie.
El Hadj Diakhaté
 
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter