Préservation de la ressource halieutique : Vers la mise en place d’un programme de renforcement des AMP de Cayar, Sangomar et Joal-Fadiouth

Jeudi 20 Décembre 2018

La CAOPA est en train de travailler à la mise en place d’un programme de renforcement des Aires marines protégées (AMP), a annoncé son responsable des programmes et projets, Amadou Lamine Guèye, selon qui, ce programme intervient au Kenya et au Sénégal.


‘’La CAOPA, disposant de possibilités de financement d’un de ses partenaires, la Société suédoise pour la conservation de la nature (SSCS), a initié ce programme. A cet effet, après avoir fourni un appui aux responsables des AMP du Kenya, cette organisation a dirigé ses efforts en direction du Sénégal’’, a expliqué M. Guèye, selon qui, trois AMP actives dans les domaines de la conservation et de la gestion des ressources et des milieux marins côtiers ont été ciblées à Cayar, Joal et Sangomar.

C’est dans ce cadre qu’une série de trois ateliers a été organisée dans lesdites localités des régions de Fatick et Thiès où des missions de terrain ont été réalisées par Amadou Lamine Guèye, également en charge du suivi-évaluation de l’équipe d’appui technique de la CAOPA que dirige le sénégalais Gaoussou Guèye. Cette mission a consisté à la collecte des données et informations de base essentielles à l’élaboration et à la mise en œuvre d’objectifs pertinents pour une gestion durable des pêcheries dans les AMP des zones ciblées au Sénégal.

‘’La mise en œuvre et la finalité de ces objectifs sont orientées vers l’amélioration, des conditions et moyens d’existence des communautés côtières dans les AMP de Joal-Fadiouth, Cayar et Sangomar, afin d’atténuer, à court terme, l’impact engendré sur les populations locales par les mesures de restriction et de conservation prises sur les ressources’’, a expliqué Amadou Lamine Guèye, qui estime que l’élaboration des objectifs de développement durable des ressources halieutiques et d’amélioration des conditions et moyens d’existence des communautés côtières passent ‘’nécessairement’’ par la mise à disposition de l’équipe d’appui technique de la CAOPA, des données et informations de base nécessaires à la prise en compte des aspects relatifs à l’interface de la gestion durable des ressources halieutiques et de la conservation de la biodiversité.

Le capitaine Cheikh Tidiane Diagne, conservateur de l’AMP de Joal-Fadiouth, a, pour sa part, dit toute sa satisfaction par rapport à cet atelier, puisque ça leur a permis d’échanger sur la problématique de gestion de ladite AMP.

 ‘’Avec la CAOPA, je pense que nous serons en mesure de prendre à bras-le-corps toutes les activités liées à l’aménagement, au suivi écologique et à la formation des acteurs’’, espère-t-il, ajoutant que cette rencontre entre les acteurs et la CAOPA permettra également, dans leurs plans d’actions prioritaires, de pouvoir résoudre beaucoup de problèmes.

D’après lui, la restauration des écosystèmes dégradés, à travers la conservation des AMP, permet aussi de pouvoir faire en sorte que tous les acteurs qui gravitent autour de la pêche, de trouver leur compte dans les retombées de la pêche, à travers le renforcement des stocks de poissons, des zones de production, entre autres.

Pour une durabilité des ressources et une optimisation de leur exploitation au profit des communautés, la CAOPA a, dans un document, estimé qu’il faudra renforcer les activités de suivi, notamment sur la santé des coquillages, des poissons, des tortues, de l’avifaune et de la taille et qualité des herbiers qui constituent un indicateur de stabilité de l’environnement.

‘’Les femmes qui sont également très actives dans la récolte et la transformation des coquillages, devront consolider les techniques de gestion et d’ensemencements des arches et des huîtres, et être renforcées dans les compétences liées à la valorisation des produits ainsi qu’à l’accès à des crédits adaptés’’, a soutenu M. Guèye.

L’approche socio-économique et le développement accélérée des activités de pêche ont engendré une pression sur les ressources

Pour Abdou Karim Sall, président du réseau des AMP du Sénégal, l’approche socio-économique et le développement accéléré des activités de pêche ont engendré une pression sur les ressources halieutiques locales et ont exigé la prise d’initiatives et de mesures de sauvegarde et de préservation de l’activité de la pêche par la création d’AMP basées sur une approche durable visant la conservation de la biodiversité marine et côtière, l’amélioration des rendements de la pêche et des retombées socio-économique de la population locale.

 Président de la Plateforme des pêcheurs artisanaux du Sénégal (PAPAS), M. Sall, qui est également le président du comité de l’AMP de Joal-Fadiouth, a déclaré que les AMP sont ‘’très  importantes’’, parce que, ‘’sur les 718 km de côtes que compte le Sénégal, on a remarqué une surexploitation de la ressource’’, a-t-il fait savoir au cours de cette rencontre initiée par la Confédération africaine des organisations professionnelles de pêche artisanale (CAOPA).

A l’en croire, ces dix, quinze dernières années, le parc piroguier du Sénégal est passé de 8000 à 25 000 embarcations. A Joal, le parc piroguier est passé de 800 à environ 2700 pirogues.

‘’Cela veut dire qu’il y a une surexploitation de la ressource et que si rien n’est fait, on risque de perdre toutes nos ressources. C’est ce qui explique la création des AMP qui constituent des outils de gestion, de la préservation des ressources halieutiques, surtout celle de Joal-Fadiouth qui est dans une zone où il y a beaucoup d’herbiers marins, une zone de protection de beaucoup d’espèces en voie de disparition, comme le lamantin, les tortues marines, et autres’’, a souligné M. Sall.

 D’après lui, si Joal-Fadiouth fait partie des zones les plus poissonneuses du Sénégal, c’est parce qu’il y a la mangrove, les herbiers marins, entre autres, qui favorisent la régénération de la ressource.

Seulement, Abdou Karim Sall note un conflit entre le secteur de la pêche et celui de l’environnement. ‘’Au ministère de l’Environnement et du Développement durable, il y a la Direction des AMP qui est en train de créer des AMP, alors qu’au ministère de la Pêche et de l’Economie maritime, il y a la Direction de la pêche maritime qui est en train de créer des Zones de pêche protégées (ZPP). Ce qui fait que, partout dans le pays, il y a des AMP et des ZPP’’, s’est-il désolé.

Selon M. Sall, qui a eu à diriger pendant plusieurs années, le Réseau des AMP d’Afrique de l’Ouest (RAMPAO), si on sort des AMP en haute mer, on a les 12 miles où il y a les bateaux industriels. Ce qui fait que les pêcheurs artisanaux commencent à avoir des problèmes, parce que, du nord au sud, ils n’arrivent plus à pêcher.

‘’Les AMP sont très importantes pour la régénération de la ressource, mais il faut évaluer leurs impacts par rapport à la gouvernance, la gestion et voir comment faire des zonages par rapport à certaines AMP’’, a-t-il indiqué.

L’AMP de Joal-Fadiouth, qui mesure 17 4000 ha, comprend les dépendances maritimes de la commune, le bras de mer et la mangrove, a été créée par le décret n° 2004-14084 du 4 novembre 2004. Son écosystème, riche et varié, est, à la fois marin, côtier, estuarien et lagunaire, avec une présence marquée d’upwelling.

Serigne Makhtar Fall
La rédaction
Tourisme & Pêche



1.Posté par clarkouadio le 20/12/2018 21:33
Bonjour,
Je suis KOUADIO Clarisse, 43 ans . Je suis commerçante grossiste au grand marché de Cocody.
Je viens vous parler de ce Grand Maître Aza grâce à qui j’ai pu connaître le vrai bonheur dans ma vie avec le portefeuille magnétique multiplicateur d’argent qu’il m’a fait. Chez nous , beaucoup de personnes connaissent très bien le Portefeuille Magnétisé du Puissant et Grand Maître, un Portefeuille Magique sans totems, sans dangers, sans incantations. C’est le vrai Portefeuille Magique qui attire chaque semaine, de 1000 euros (650.000f) à 2000 euros (1.300.000f). De l’argent réel que vous pouvez dépenser comme vous le souhaitez ou économiser pour réaliser vos projets. Et cet argent augmente considérablement avec le temps.
J’ai fait ma commande et cinq jours après, je me suis rendue à la compagnie DHL pour récupérer mon colis lorsqu’on m’a fait savoir qu’il était arrivé et est prêt à être utilisé. Je suis très heureuse et satisfaite à 100% car mon Portefeuille Magnétisé attire vraiment des Billets de banque. C’est un Portefeuille discret et je le porte toujours sur moi dans mon sac à main. Le Puissant et Grand Maitre est vraiment un Chef, un vrai Guide Spirituel mondialement connu, recommandé et respecté de tous. Il tient toutes ses promesses sans oublier que tous ses autres Articles Spirituels marchent convenablement et sont à 100% garantis avec effets immédiats. Je tiens vraiment à remercier le Grand Maître et à vous exhorter à faire recours à ses services.
Je sais que tout comme moi il y a quelques temps, aujourd'hui il existe aussi des gens qui ont besoin d'améliorer leur situation financière. Et c'est pour vous que je laisse les contacts du Grand Maître ci-dessous :
Adresse e-mail : santa.azazel@gmail.com
Whatsapp : +22 961 758 759

Assurance | Environnement | Energie | BRVM | Santé | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education
















Inscription à la newsletter