Performance économique : Le taux de croissance du Pib réel est ressorti à 6,4% en 2018

Mardi 21 Janvier 2020

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) a publié les Comptes nationaux provisoires de 2018 et définitifs de 2017. Dans le document consulté par le Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos), l’Ansd renseigne que le taux de croissance du Pib réel est ressorti à 6,4% en 2018, après 7,4% en 2017.


Performance économique : Le taux de croissance du Pib réel est ressorti à 6,4% en 2018
Elle explique que cette performance, en 2018, est imputable au maintien du dynamisme du secteur primaire (7,9%), du secteur secondaire (7,5%) et du secteur tertiaire (5,3%). «En termes de contribution à la croissance du PIB, l’apport du primaire est de 1,1 point, le secondaire contribue à hauteur de 1,7 point et le tertiaire pourvoie 2,7 points. Le secteur tertiaire demeure ainsi le moteur de la croissance économique compte tenu de son poids prépondérant et de son dynamisme. La croissance des taxes nettes sur les produits ressort à 6,9% en 2018, avec une contribution à la croissance du Pib de 0,7 point », lit-on dans le document.

Du point de vue des emplois, la consommation finale, principal emploi du Pib réel (82,7%), affiche une progression de 4,2% en 2018, soit une décélération de 0,5 point par rapport à 2017. Ce ralentissement est en liaison avec le comportement des dépenses de consommation publiques et privées qui s’établissent respectivement à 3,9% et 4,3% en 2018, après 4,1% et 4,9% en 2017.

Les échanges extérieurs sont caractérisés par un repli du taux de croissance des importations en volume (7,6% en 2018, après 16,7% en 2017) et une augmentation du rythme de progression des exportations en volume (9,6% en 2018 contre 8,2% en 2017). Toutefois, le déficit du solde extérieur des biens et services en valeur s’est dégradé (-1 870 milliards en 2018, contre -1 688 en 2017). Le revenu national disponible brut continue sa progression  (Rndb)  et s’est élevé à 13 715 milliards de FCFA, soit une augmentation de 5,6% par rapport à 2017.

Le Revenu national disponible brut par tête a progressé de 2,3% en 2018 pour se situer à 872 mille FCFA (soit 1 569,8 $ US). La consommation finale en valeur a progressé moins vite (4,4%) que le Rndb. Dans ces conditions, le taux d’épargne nationale s’est établi à 23,4% du PIB, après 22,5% en 2017.
Adou FAYE
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Avril 2020 - 00:11 L'esprit de Milan

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité















Inscription à la newsletter