Publicité

lejecos




Les indices BRVM progressent malgré un recul de la liquidité du marché

Jeudi 12 Décembre 2013

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Afrique de l’Ouest a terminé le mois de novembre 2013 en hausse, son indice majeur, le BRVM 10, ayant gagné 3,73% en passant de 224,54 à 232,92 points. Pour sa part, l’indice BRVM Composite a terminé le mois à 217,86 points au 29 novembre 2013 contre 207,58 points le 31 octobre 2013, soit une progression de 4,95%.


Les indices BRVM progressent malgré un recul de la liquidité du marché
Cette progression des indices est accompagnée par une hausse de la capitalisation boursière qui a atteint pour le mois de novembre, le niveau global de 5287,43 milliards de FCFA, marquant une hausse de 4,95%, alors que celle du marché obligataire s’est élevée à 1072,71 milliards de FCFA affichant ainsi une progression de 11,97% par rapport au mois d’octobre précédent.
La valeur totale des transactions enregistrées au mois de novembre 2013 s’est établie à 9,45 milliards de FCFA pour 6 558 119 titres échangés, en recul par rapport au mois d'octobre 2013, au cours duquel elle a été de 13,15 milliards de FCFA pour 7 712 380 titres.
Les acteurs du mois sont pour les points positifs SonatelNestlé Côte d’Ivoire et Ecobank Transnational Incorporated. Sonatel n’a pas failli à sa réputation. La plus grosse capitalisation boursière de la BRVM a généré à elle seule 3,22 milliards de FCFA des 9,45 milliards de FCFA de transaction opérés sur cette place financière. La banque panafricaine s’est adjugé un volume total de 6 269 378 titres, sur les 6 558 119 titres échangés sur la BRVM au cours de la période de référence.
La filiale ivoirienne de l’un des principaux acteurs de l’agro-alimentaire dans le monde (Nestlé) a, quant à elle, affiché la meilleure performance, avec une progression de 43,5% de son titre, tandis que SAPH CI a subi le plus gros recul, perdant 10,73% sur sa valeur.
Malgré cette progression, la BRVM reste sur une tendance baissière par rapport à ses performances de début d’année, lorsqu’elle avait atteint plus de 12 000 titres échangés pour un volume global de près de 30 milliards de FCFA.
Lors du dernier sommet de l’Association des marchés financiers d’Afrique, qui s’est tenu à Abidjan du 3 au 4 décembre, le premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a annoncé que son gouvernement relancera la processus de privatisation avec l’introduction possible de 15 nouvelles entreprises sur la BRVM.
D’un autre côté Edoh Kossi Amenoumve, directeur général de la BRVM, et Karim Hajji, son homologue la bouse de Casablanca, ont signé un accord de coopération ouvrant des possibilités de transactions entre les marchés marocain et ouest africain.
Ces deux opportunités mises ensemble avec d’autres annoncées, pourraient, si elles sont bien exploitées, accroitre significativement le volume financier des opérations effectuées sur le marché financier ouest-africain.
Ecofin
La rédaction
BRVM


Nouveau commentaire :

Assurance | Environnement | Energie | BRVM | Santé | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education



Publicité














Inscription à la newsletter