Publicité

lejecos



Publicité

Les caisses d’épargnes doivent être en mesures d’appuyer et d’aider les populations les plus démunies

Mardi 4 Février 2014

« Nous sommes des pays pauvres qui cherchons des voies de développements. Il est important que les structures comme les caisses d’épargnes qui sont en mesures d’appuyer, et d’aider les populations les plus démunies puissent se retrouver ensemble pour travailler en synergie » a déclaré mardi à Dakar, Cheikh Bamba Dieye, ministre de la communication et de l’économie numérique.


Cheick Bamba Diéye, ministre de la communication et de l’économie numérique
Cheick Bamba Diéye, ministre de la communication et de l’économie numérique
Il faut faire « en sorte que dans un environnement qui a subit énormément de mutations,  ou il y’a la concurrence des institutions financières modernes et de la téléphonie dans toute ses démembrements, il convient d’inclure l’ensemble de nos populations dans nos stratégies de développement »  a-t-il ajouté
Pour qu’une institution financière soit plus pertinente,  il faudrait que les coûts soient  abordables pour les usagers, relativement à la hauteur de leurs moyens a souligné M.Dieye
 Cheikh Bamba Dieye  se prononçait lors d’une rencontre du groupe sous régional Afrique de l’Institut Mondial des Caisses d’Epargnes, axée sur le thème : « Plan stratégique des activités des institutions membres de l’institut mondial des caisses d’épargnes (IMCE) en Afrique de l’ouest ».
 Il leur faudrait que les institutions de micros crédits soient à la hauteur et en mesure d’accompagner les populations dans le développement de leurs activités. Car, il est important que chaque secteur puisse trouver un acteur de soutien à même de l’aider et de l’accompagner dans sa dynamique de développement indique M.Diéye.
« Quelque soit le type  d’institution financière, nous avons besoin de se moderniser parce que les cibles n’ont pas changé mais plutôt l’environnement global. Les démunis sont encore là,  en nombre plus important ayant  besoin de micro crédits », a souligné le ministre de la Communication et de l’Economie Numérique
« Nous sommes dans un monde ou le numérique gouverne l’ensemble des activités d’où le besoin de modernisation. C’est pourquoi il est important de clarifier l’approche  d’être moderne dans la dynamique et surtout de chercher des synergies d’ensemble à l’échelle sous régional pour permettre aux caisses d’épargnes d’être plus efficaces , plus efficientes « a indiqué le ministre.
Selon lui, des acteurs se sont réunis pour développer une stratégie leur permettant de moderniser leurs approche et de les rendre plus performent en  direction des cibles les plus démunis dans le souci d’être des acteurs importants dans les dynamiques qui sont en cours.
« J’espère que les conclusions des travaux de L’Institut Mondial Caisses d’Epargnes  pour la région Ouest Africaine aujourd’hui à Dakar seront importants pour nous permettre de moderniser notre propre dispositif interne mais également à l’échelle sous régional, de développer un ensemble de stratégies pour nous aider à mieux assumer notre mission » a indiqué M.Dieye .
‘’Et de trouver un ensemble de stratagèmes capable d’aider à supporter l’écrasante majorité de nos populations qui ont énormément besoin de ce soutien financier’’ a conclu le ministre de la Communication et de l’Economie Numérique.
Ndeye Maguette Kebé
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter