Publicité

lejecos




Janet L. Yellen, secrétaire d’Etat américain au Trésor : «L’île de Gorée nous rappelle que les histoires de l'Afrique et de l'Amérique sont intimement liées »

Lundi 23 Janvier 2023

En séjour au Sénégal dans le cadre de sa tournée africaine, la secrétaire d’Etat américain au Trésor s’est rendue à Gorée. Sur place, Janet L. Yellen a déploré la cruauté de ceux qui se sont livrés à la traite des esclaves.


«Ici, sur l'île de Gorée, je ne peux m'empêcher de penser à l'indicible cruauté de ceux qui se sont livrés à la traite des esclaves. Je ressens une tristesse et une douleur accablantes en pensant à ceux qui ont été arrachés à leur famille, à leur voyage mortel à travers l'Atlantique et aux circonstances horribles rencontrées par ceux qui ont survécu », a déclaré Mme Yellen. 
 
«En définitive, l'île de Gorée nous rappelle que les histoires de l'Afrique et de l'Amérique sont intimement liées. Gorée et la traite transatlantique des esclaves ne font pas seulement partie de l'histoire africaine. Ils font également partie de l'histoire américaine. Nous savons que la tragédie ne s'est pas arrêtée à la génération des personnes enlevées d'ici. Même après l'abolition de l'esclavage, les Noirs américains - dont beaucoup peuvent retracer leur descendance à travers des ports comme celui-ci en Afrique - se sont vu refuser les droits et les libertés qui leur étaient promis par notre Constitution », a-t-elle ajouté.
 
En Afrique comme aux États-Unis, poursuit Janet Yellen, même si nous avons fait d'énormes progrès, nous vivons toujours avec les conséquences brutales de la traite transatlantique des esclaves. 
 
Selon elle, il est important non seulement de parler des transgressions de ceux qui se sont engagés dans la traite des esclaves, mais aussi de raconter l'histoire des personnes réduites en esclavage. Et cette histoire, à son avis, bien que pleine de souffrance, est également pleine de persévérance et d'espoir. Elle a confié qu’aux États-Unis, ce qui est remarquable, c'est le nombre d'hommes et de femmes afro-américains qui ont surmonté les obstacles, se sont créés une vie meilleure pour eux-mêmes et leurs descendants, et sont devenus un élément central de notre économie et de notre démocratie - en construisant nos villes. 
 
Selon la secrétaire d’Etat au Trésor, ils ont bâti nos villes, alimenté nos industries et orienté la conscience des États-Unis et du monde vers la justice. Tout cela en dépit d'une injustice sociale et économique systémique. Elle croit que le progrès et le renouveau peuvent naître du souvenir.
 
 «Et c'est ce que nous voyons ici. Aujourd'hui, il y a des signes d'une vie dynamique autour de Gorée - une scène artistique importante, un lieu d'éducation, et des milliers de personnes qui considèrent cet endroit comme leur foyer. Et, inspirée par la quête américaine de justice raciale, en 2020, la place principale de l'île a abandonné ses racines coloniales et a changé de nom pour devenir la place de la liberté et de la dignité humaine.
Gorée est désormais emblématique de ce que nous connaissons tous bien du continent africain lui-même : un centre de culture et d'activités, une terre au passé colonial douloureux mais à l'avenir plein d'espoir, et un symbole de la valeur universelle durable de la dignité humaine », a indiqué Janet Yellen. 
 
Elle affirme que ce qu’elle retient de cet endroit, c'est l'importance de redoubler notre engagement à lutter pour nos valeurs et principes communs partout où ils sont menacés - aux États-Unis, en Afrique et dans le monde entier. Elle affirme que nous avons encore du travail à faire. 
 
 Adou Faye
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




En kiosque le 23 Décembre 2022















Inscription à la newsletter