Inclusion financière des femmes d’Afrique : AllAfrica Women's Agenda entend jouer sa partition

Mercredi 4 Décembre 2019

AllAfrica Women's Agenda (Awa) qui vient de tenir sa 5ème édition à Conakry veut impulser une dynamique prônant une parfaite inclusion financière des femmes africaines. C’est le message à retenir de cette édition tenue en marge du DIA'FIN (Dialogue pour l'inclusion
financière) que la Banque centrale de la République de Guinée (Bcrg) a organisé du 27 au 29 novembre dernier à Conakry, en collaboration avec l'Agence Baantou.


«Ce mouvement qui ambitionne de promouvoir l'inclusion financière et l'entrepreneuriat des femmes est porté par la Première dame de la République de Guinée, Mme Djene Kaba Condé, par ailleurs, Lauréate du Prix d'honneur AllAfrica Leadership Féminin 2019 », renseigne un communiqué reçu au Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos).

A travers son engagement dans sa Fondation Prosmi, Mme Condé invite ainsi les acteurs du secteur financier à opérer une discrimination positive devant faciliter l'accès des femmes au crédit.

Une invite qu'épouse le Gouverneur de la Banque centrale de Guinée, Lounceny Nabé qui replace la question de l'inclusion financière au cœur des processus de développement en Afrique. Même son de cloche pour Mme Rhita Zniber du Maroc, lauréate du Prix développement économique et social AllAfrica Leadership Féminin 2019 qui a fait un plaidoyer fort pour le respect du droit des femmes.

Dans la même dynamique, la directrice régionale du Groupe AllAfrica Global Médias, Mariama Ba Sy, attire l'attention sur l’ampleur du phénomène de féminisation de la pauvreté alors que la femme est un maillon essentiel dans la chaîne de production des richesses.

D'où la pertinence de l'appel lancé lors de la session « Elles inspirent ». Un panel durant lequel des femmes entrepreneurs ont partagé leur expérience pour indiquer aux jeunes filles du continent la voie à suivre pour réussir dans leur projet d’entreprise.

A l'unanimité, femmes leader comme jeunes filles entrepreneurs ont senti la nécessité de développer la chaîne de solidarité entre elles pour développer des mécanismes de financement alternatifs venant à la rescousse des femmes.

Pour rappel, l'édition 2019 des Awa a consacré, en plus de la première dame de Guinée, quatre autres femmes leader qui se sont illustrées dans leur domaine d'activité. Il s’agit de Mme Rhita Zniber du Maroc, lauréate du Prix Développement Economique et Social, Mme Malado Kaba de la Guinée, lauréate du Prix bonne gouvernance et administration publique, Mme Diack Anta Ngom du Sénégal, lauréate du Prix agrobusiness et Mme Amie Kouamé de la Côte d’Ivoire, lauréate du Prix des Nouvelles technologies et entreprenariat.

L’opportunité a été saisie par Rotimi Diossaya, Directeur régional du bureau Afrique de l'Ouest et du centre de l'Ong Plan International, de souligner l’importance de défendre les droits de l’enfant, et surtout de la jeune fille.
Oumar Nourou
 
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 15 Décembre 2019 - 20:44 Redonner leur crédibilité aux banques centrales

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité















Inscription à la newsletter