lejecos



Publicité

Covid-19 : selon l'OMS, les pays doivent agir rapidement dans cette nouvelle phase de la pandémie

Mercredi 6 Janvier 2021


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mardi que le monde est entré dans une nouvelle phase de la pandémie de Covid-19, dans laquelle la solidarité est plus nécessaire que jamais.


Photo ONU/Evan Schneider Le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus,lors d'un point de presse
Photo ONU/Evan Schneider Le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus,lors d'un point de presse
S'adressant aux journalistes à Genève, le Directeur général de l'agence, le Docteur Tedros Ghebreyesus, a déclaré que les pays sont « dans une course pour sauver des vies » et que « comme dans toute crise, il faut agir rapidement et ne pas le regretter ».

La semaine dernière, l'OMS  a publié sa première liste d'utilisation d'urgence pour le vaccin Pfizer-BioNTech. L'agence a également déclaré qu'il était « encourageant » de voir le lancement du vaccin Astra-Zeneca au Royaume-Uni lundi.

Actuellement, plus de 30 pays vaccinent leurs populations à haut risque.
Ce mardi, le groupe stratégique d'experts sur l'immunisation, connu sous le nom de Sage, s'est réuni pour discuter des recommandations politiques concernant l'utilisation des vaccins Pfizer et BioNTech.
Le président du groupe, Alejandro Cravioto, a recommandé l'administration de deux doses de ce vaccin dans un délai de 21 à 28 jours. Il a reconnu « l'absence de données sur la sécurité et l'efficacité après une dose au-delà des trois à quatre semaines étudiées dans les essais cliniques ».

Le groupe a donc prévu une disposition pour les pays en cas de retard de quelques semaines dans la fourniture d'une deuxième dose afin de maximiser le nombre de bénéficiaires avec la première dose.
Selon M. Cravioto, les experts doivent « être un peu ouverts à ce genre de décisions que les pays doivent prendre en fonction de leur propre situation épidémiologique ».

Retard en Chine


Au cours des dernières 24 heures, les membres de l'équipe scientifique internationale qui va enquêter sur les origines du virus ont commencé à se rendre en Chine.
L'OMS a toutefois appris que les autorités chinoises n'ont pas encore finalisé les autorisations d'arrivée de l'équipe. Tedros s'est dit « très déçu de la nouvelle, car deux membres sont déjà partis et d'autres n'ont pas pu embarquer à la dernière minute ».

Le chef de l'agence a déclaré qu'il s'était déjà entretenu avec de hauts fonctionnaires chinois et a précisé une fois de plus que « la mission est une priorité pour l'OMS ».
Selon lui, les responsables chinois ont assuré que le pays « accélère les procédures internes » pour finaliser les autorisations « le plus rapidement possible ».

84 millions de cas

Selon l'agence, le nombre de cas de Covid-19 dans le monde est si élevé en ce moment que les hôpitaux et les unités de soins intensifs sont surpeuplés.

Mardi, plus de 84 millions de cas avaient été signalés dans le monde entier, avec plus de 1,8 million de décès.
Avec l'arrivée de l'hiver dans l'hémisphère nord, les gens sont plus à l'intérieur et en contact étroit, ce qui est plus risqué. Il a également déclaré que « de nouvelles variantes, qui semblent être plus transmissibles, aggravent la situation ».

M. Tedros a demandé à tous les pays « d'intensifier les tests et le séquençage du virus afin de pouvoir surveiller et réagir efficacement à tout changement ».
Le chef de l'OMS déclare que le monde est « dans une course pour prévenir les infections, réduire les cas, protéger les vies et les systèmes de santé et les vies tout en fournissant des vaccins très efficaces et sûrs aux populations à haut risque ».
Un.org
 
Santé

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education




En kiosque















Inscription à la newsletter