Publicité

lejecos




Chantier paix et sécurité dans l’Uemoa : Abdallah Boureima salue le leadership clairvoyant du président Macky Sall

Vendredi 15 Novembre 2019


La quatrième réunion du Comité de haut niveau sur le chantier paix et sécurité de l’Uemoa s’est tenue ce vendredi à Diamniadio. Elle a enregistré la présence du président Macky Sall et d’Abdallah Boureima, président de la Commission de l’Uemoa.


image d'archive
image d'archive
«Notre réunion d’aujourd’hui se tient dans un contexte sécuritaire particulièrement préoccupant au regard de la récurrence des attaques terroristes perpétrées au Burkina Faso, au Mali et au Niger. De l’extension de la menace terroriste vers d’autres états membres de l’Union et du développement des activités connexes du terrorisme tels que l’extrémisme violent, des conflits intra et inter-communautaires, la piraterie maritime et la cybercriminalité », a déclaré M. Boureima.

Lors de son allocution, il a  souligné trois brèves remarques. Il a tenu à souligner les problématiques auxquels sont confrontés les Etats de notre Union , mettre en exergue les limites des capacités opérationnelles des forces  de défense et de sécurité des Etats membres , mais la persistance de la pauvreté , voire de l’extrême pauvreté que vient les populations de certaines régions de l’espace communautaire, notamment dans les zones transfrontalières souvent démunis d’infrastructures économique et sociale et confrontées à des trafics de tout genre. «Cette situation constitue une source de grave préoccupation pour la sécurité des Etats membre de l’Union ainsi que pour les importants acquis réalisés en matière d’intégration régionale.

A cet égard, je crois pouvoir me faire l’écho de tous,  en soulignant que notre Union doit y accorder un ordre de priorité élevé dans le prolongement des efforts des Etats concernés à travers notamment une coopération plus accrue  avec les  organisations régionales, devra en faveur de la paix et de la sécurité dans notre espace communautaire en particulier la Cedeao et le G5 Sahel », a déclaré le président de la Commission de l’Uemoa.

Selon lui, c’est dans cet ordre d’idée que furent organisés a Sikasso au Mali en juillet dernier et conjointement avec la Cedeao et l’UA des concertations  sur la paix et la sécurité et le développement dans les zones frontalières dont les conclusions sont soumises à la validation de la présente réunion.

La  deuxième remarque, ajoute-t-il, sera pour indiquer que conformément aux directives de la précédente réunion du comité, la Commission a pris les mesures voulues afin que le Mécanisme de veille et d’alerte de l’Uemoa (Mevap) soit opérationnel avant la fin de l’année en cours, contribuant ainsi à accroitre la capacité d’anticipation des crises et conflits de notre Union.

La troisième remarque sera enfin pour signaler que l’adoption prochaine du plan d’actions pour la paix et la sécurité dans l’espace Uemoa sous la recommandation forte de notre comité contribuera utilement à la consolidation de la paix et la bonne gouvernance dans l’espace communautaire ainsi qu’à l’appui des Etats en situation de post conflit ou d’urgence humanitaire.

«Il me plait pour conclure de rendre hommage à Maky Sall pour son leadership clairvoyant et efficace qui a permis à la commission en rapport avec les Etats membres de réaliser des avancées significatives dans la mise en œuvre de la politique commune de l’Uemoa dans le domaine de la paix et de la Sécurité à travers notamment la mise en place du  Mevap , l’entrée en vigueur de l’accord cadre de l’Uemoa en matière de sécurité et de renseignement et le renforcement de la coopération avec d’autres organisations , en faveur de la paix et de la sécurité », a conclut  Abdallah Boureima.
Oumar Nourou
 
La rédaction
UEMOA-CEDEAO


Nouveau commentaire :

UEMOA-CEDEAO | Marché sous-Régional | Agence UMOA titres



Publicité














Inscription à la newsletter