Publicité

lejecos



Publicité

Cayar: Haïdar El Aly invite les pêcheurs au respect du code de la pêche

Jeudi 24 Avril 2014

Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Haïdar El Aly, a invité les pêcheurs des autres localités du pays à s’inspirer de l’exemple des pêcheurs de Cayar dans le respect du code de la pêche en s’interdisant de pêcher les espèces juvéniles tout en protégeant ce "miracle" des eaux sénégalaises.


Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Haïdar El Aly,
Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Haïdar El Aly,
S'exprimant mercredi à Cayar, M. Haïdar a noté que les juvéniles sont un miracle pour la pêche sénégalaise, car les ‘’yaboye’’ (sardinelles) pondent un million d’œufs tous les ans, ce qui occasionne une production d’un million de sardinelles tous les ans. 

Il intervenait lors de la cérémonie d’inauguration de la nouvelle unité améliorée de transformation du poisson au profit des femmes transformatrices de produits halieutiques de Cayar, en présence des autorités administratives, coutumières et des femmes transformatrices de la zone.

Le ministre de la Pêche a également invité les pêcheurs à protéger les filaos qui accompagnent leurs activités de transformation des produits halieutiques. 

Il a en outre encouragé les femmes de Cayar, avant d'inviter les autres femmes des différentes localités du Sénégal à s’inspirer de l’activité de ces transformatrices de "keccax", un poisson braisé-séché et de très bonne qualité et labellisé.

M. Haïdar a ensuite fait une commande pour une quantité de cinq tonnes de ce poisson, qu’il promettait de remettre aux femmes de Kolda, de Sédhiou, de Kédougou et de Bounkiling, afin de les insister à suivre l’exemple de leurs sœurs de Cayar.

Susan Fine, directrice de l’USAID Sénégal, a indiqué que cette unité améliorée de transformation avait pour vocation de soutenir une gestion durable de la pêche et contribuer à l’autonomisation de la femme et à la sécurité alimentaire au Sénégal.

Selon elle, elle contribuera également à la réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité des femmes transformatrices à Cayar, grâce à une meilleure valorisation des produits halieutiques. 

La présidente des femmes transformatrices de Cayar, Maty Ndao, ainsi que Tine Ndoye, présidente nationale des femmes transformatrices du Sénégal et la députée Awa Niang, représentant de la Fondation Servir le Sénégal, se sont toutes félicitées de ce projet destiné à l’amélioration des techniques de traitement et de conservation des produits halieutiques.

Cette unité vient consolider l’engagement des femmes de Cayar à la promotion de la qualité des produits halieutiques transformés, mais aussi leur participation active aux initiatives de conservation, a estimé Mme Ndao.
APS
Tourisme & Pêche

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education




Publicité















Inscription à la newsletter