Publicité

lejecos



Publicité

Assurances : La Fanaf assure la continuité de ses activités dans le contexte de Covid-19

Mercredi 25 Novembre 2020

En dépit de la pandémie du Covid_19, le nouveau bureau exécutif de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national africaines (Fanaf), élu le 20 février au cours de la dernière assemblée générale, a présenté son bilan à mi-parcours après neuf mois d’activités. Ainsi, ledit bureau présidé par César EKOMIE AFENE, cite parmi ses réalisations, entre autres, 7 réunions qui se sont tenues, d’avril à ce jour (23 novembre) dont 6 en vision conférence, une demande, auprès de la Ciam, de report des diverses échéances de transmission des dossiers et états statistiques et de report de l’augmentation du capital minimum des sociétés.


Assurances : La Fanaf assure la continuité de ses activités dans le contexte de Covid-19
« Loin de laisser cette situation » restrictive engendrée par la Covid-19 « entraver nos activités, nous avons dans cet environnement difficile pour nos économies et pour vos activités, plutôt intensifié nos actions », confie-t-on à travers le rapport présentant le bilan à mi-parcours des activités du nouveau Bureau de la Fanaf qui organise son sixième forum des marchés depuis hier à Dakar, capitale du Sénégal. D’après le rapport, 7 réunions du bureau exécutif se sont tenues, d’avril à ce jour dont 6 en visioconférence et ont permis ainsi de traiter des sujets qui préoccupent cette organisation. En ce sens, dit-on, le lien a été maintenu avec nos membres, le Régulateur et les organes interférant dans notre secteur d’activités. 
 
Dès le mois d’avril, notre préoccupation s’est portée sur les impacts prévisibles de la pandémie sur vos activités (les sociétés d’assurances). C’est ainsi que « par courrier la Fanaf a sollicité auprès du secrétariat général de la Cima un report des diverses échéances de transmission des dossiers et états statistiques ». « Demande qui a reçu une suite favorable », souligne le rapport présentant le bilan à mi-parcours. 
 
Concernant les dossiers en cours de traitement avec la Cima, le rapport cite celui relatif à la deuxième phase de l’augmentation du capital minimum des sociétés d’assurances. L’échéance prévue pour la réalisation de cette deuxième phase de l’augmentation du capital minimum des sociétés est fixée au 31 Mai 2021, rappelle la Fanaf. Qui indique que se référant aux demandes de la majorité des sociétés d’assurances opérant dans la zone Cima, a saisi le secrétariat général de la Cima d’une demande argumentée de report de cinq ans de cette date butoir pour les sociétés IARD et d’abandon de toute deuxième phase d’augmentation de capital pour les Sociétés Vie. 
 
Aussi, confie la même source, la Fanaf a été saisie courant avril 2020 par des sociétés membres et certains marchés, des problématiques découlant de la mise en application de la cession légale au 1er franc au bénéfice de la Cica-re entrée en vigueur au 1erJanvier 2020. Ce dossier, selon le bilan à mi-parcours, a suscité beaucoup d’échanges avec cette institution. 
 A cet effet, « plusieurs échanges par mails et réunions par visioconférence ont eu lieu entre la Fanaf et la direction générale de la Cica-Re dans le cadre du réaménagement de la cession légale au premier franc sur saisine de nos membres. 

Des avancées notables ont été obtenues 

La Fanaf, suite à sa saisine par les sociétés d’assurances, a immédiatement engagé les négociations avec la Cica-Re. Celles-ci, d’après le rapport, ont abouti à un 1erréaménagement portant essentiellement sur les niveaux de commissions et des intérêts sur dépôts ainsi que le mode de calcul de la participation aux bénéfices. « Ceci à effet rétroactif », précise le texte. « Poursuivant les négociations, des avancées notables ont été obtenues la semaine dernière », se réjouit la Fanaf. Qui signale que dès 2021, la cession légale au premier franc est ramenée de 5% à 2,25% avec en contrepartie de l’augmentation du taux de cession légale sur traités de 10% à 20% et une cession  .

Acquisition d’un plateau de bureaux pour abriter le secrétariat général de la Fanaf 

Le Bureau exécutif de la Fanaf a, selon le rapport, au cours de ces 9 mois d’exercice, a pris conscience de la mesure de la mission et du niveau des attentes des adhérents. « Pour l’exercer au mieux et y répondre, il s’est doté d’un plan d’actions mûrement réfléchi plaçant au premier plan, la défense des intérêts de nos membres et le développement de la matière assurable sur nos marchés », informe l’organisation. Aussi, renseigne-t-on, une étape importante a été également franchie dans l’organisation du secrétariat général. Car, « nous avons le plaisir de vous informer de l’acquisition effective d’un plateau de bureaux dans un quartier résidentiel pour abriter le secrétariat général de la Fanaf », explique-t-on.  
Bassirou MBAYE 
 
Assurance


Nouveau commentaire :

Assurance | Environnement | Energie | Santé | BRVM | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education




Publicité















Inscription à la newsletter