G20 : Ralentissement de la croissance à 0,7% au deuxième trimestre de 2019

Vendredi 13 Septembre 2019

Selon un communiqué, la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de la zone G20 a ralenti à 0,7% au deuxième trimestre de 2019, après une croissance de 0,8% enregistrée au trimestre précédent, selon des estimations provisoires.


Le PIB s’est contracté au Royaume-Uni et en Allemagne (de 0,2% et 0,1%, respectivement, au deuxième trimestre, après avoir augmenté de 0,5% et 0,4% au trimestre précédent). La croissance du PIB a également ralenti en Turquie (à 1,2% contre 1,6%), en Inde (à 1,0% contre 1,3%), aux États-Unis (à 0,5% contre 0,8%), au Japon (à 0,3% contre 0,5%), en Italie (à 0,0% contre 0,1%), et dans l’Union européenne (à 0,2% contre 0,5%).
 
Selon la même source,  la croissance du PIB a été stable en Australie, en France et Russie (à 0,5%, 0,3% et 0,2%, respectivement). En revanche, la croissance du PIB a fortement rebondi en Afrique du Sud et en Corée (à 0,8% et 1,0%, respectivement, après des contractions de 0,8% et 0,4% au trimestre précédent). La croissance est également devenue positive au Brésil et au Mexique (à 0,4% et 0,1%, respectivement, après moins 0,1% et moins 0,2%). La croissance du PIB s’est fortement accéléré au Canada (à 0,9% contre 0,1%) et plus modérément en Chine (à 1,6% contre 1,4%) et en Indonésie (à 1,3% contre 1,2%).
 
La croissance du PIB du G20 en glissement annuel a ralenti à 2,9% au deuxième trimestre de 2019, comparée à 3,1% au trimestre précédent, la Chine enregistrant la plus forte croissance (6,2%) et la Turquie la plus faible (moins 1,4%). La croissance du PIB en glissement annuel dans la zone de l'OCDE a également ralenti marginalement à 1,6% contre 1,7%.
 
 
Pathe TOURE
 
La rédaction
Actu-Economie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour



Publicité














Inscription à la newsletter