Publicité

lejecos



Publicité

L’OMS mobilisera 1,5 milliard $ pour éliminer les épidémies de méningite bactérienne en Afrique

Lundi 12 Septembre 2022


Alors que la covid-19 a gravement perturbé les services de prévention et de contrôle de la méningite en Afrique, l’OMS espère rattraper le temps perdu, grâce notamment à l’administration d’un nouveau vaccin prometteur.


L’OMS mobilisera 1,5 milliard $ pour éliminer les épidémies de méningite bactérienne en Afrique
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, le jeudi 8 septembre, le lancement d'une campagne de vaccination dotée d’un budget de 1,5 milliard de dollars, en vue d’éliminer les épidémies de méningite bactérienne en Afrique, d'ici 2030.

L’OMS a précisé que les campagnes de vaccination contre cette maladie, qui ciblaient plus de 50 millions d’enfants en Afrique ont été retardées à cause de la covid-19, estimant que le continent se retrouve désormais exposé à un risque accru de flambées épidémiques de méningite de type A.

« Dans la course contre la montre engagée contre la méningite, un vaccin de nouvelle génération sera déployé dans les 26 pays africains les plus touchés par la maladie », a déclaré la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, Matshidiso Moeti (photo), lors d’une conférence de presse.

« Ce nouveau vaccin qui s'est révélé sûr et efficace contre plusieurs formes de méningite lors des essais clinique pourrait être déployé l'année prochaine et administré à grande échelle jusqu'en 2030, année à laquelle l'OMS espère mettre fin aux épidémies de méningite bactérienne sur le continent africain », a-t-elle ajouté.

Sauver 140 000 vies chaque année

L'OMS estime que la campagne de vaccination pourrait sauver plus de 140 000 personnes chaque année.

Bien qu’aucun cas de méningite de type A n’ait été notifié en Afrique au cours des cinq dernières années, des flambées épidémiques continuent de se produire et sont causées par d’autres types de bactéries méningococciques.

« Plus de 400 millions d’Africains restent exposés au risque de flambées saisonnières de méningite, mais la maladie est restée loin des projecteurs pendant trop longtemps », a déploré Mme Moeti.  

L’OMS a en effet constaté que les activités de lutte contre la méningite avaient diminué de 50% en 2020 par rapport à 2019, même si une légère amélioration a été enregistrée en 2021.

La méningite est causée par l’inflammation des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Elle se transmet par les éternuements, la salive ou les mucosités provenant du nez et de la gorge des personnes infectées.

La méningite bactérienne aiguë est l’une des formes les plus mortelles et les plus invalidantes de la maladie. Elle peut provoquer le décès dans les 24 heures, et une personne infectée sur cinq est atteinte d’un handicap à vie après l’infection. La saison méningitique est particulièrement longue en Afrique, où elle s’étend de janvier à juin.
https://www.agenceecofin.com
 
Santé

Assurance | Environnement | Energie | BRVM | Santé | NTIC | Transport | Tourisme & Pêche | Agriculture & Elevage | Commerce | Education




En kiosque dés Lundi 22 août















Inscription à la newsletter