lejecos



Publicité

Formation en droit international des Droits de l’Hommes : La 12ième session annuelle se tient à Dakar du 13 au 24 septembre

Lundi 13 Septembre 2021

La cérémonie d’ouverture de la 12ème session annuelle de formation en droit international co-organisée par la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté et la Fondation René Cassin a eu lieu ce lundi 13 septembre à la maison de la presse Babacar Touré à Dakar. L’ouverture de cette édition sous le thème « Numérique et Droit International des Droits de l’Homme » a été présidée par le ministre sénégalais en charge de l'économie numérique et des télécommunications, Yankhoba Diattara.


Offrir un accès à un enseignement d’excellence dans le domaine du droit international des droits de l’Homme et de contribuer à sa promotion dans le cadre des institutions nationales des Etats et de leurs juridictions. Tel est l’objectif adossé à la 12ème session annuelle de formation en droit international co-organisée par la fondation Friedrich Naumann pour la Liberté et la fondation René Cassin et dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée ce matin dans la capitale sénégalaise.

Le thème de cette présente édition qui sera en cours jusqu’au 24 septembre est : « Numérique et Droit International des Droits de l’Homme ». Selon Jo Holden directeur de la fondation Friedrich Naumann pour la Liberté (Fnf) « le choix de ce thème s’explique par la position axiale qu’occupent le numérique et les systèmes d’information dans la croissance et la compétitivité des nations à l’échelle planétaire ». Pour lui, ils constituent actuellement les secteurs les plus dynamiques de l’économie mondiale avec un taux de croissance double de celui de l’économie classique dans la plupart des pays développés.

En effet, conscients du caractère irréversible de la révolution numérique, de la nouvelle dynamique de développement qu’elle propulse et des enjeux liés à la protection de la dignité humaine et des droits fondamentaux de la personne humaine à l’ère du numérique, la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté et la Fondation René Cassin, Institut international des droits de l’homme (FRC), en partenariat avec le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (Brao/Hcdh) dans le cadre de son projet PROMIS, conjoint à l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (Onudc), visant à élaborer une réponse fondée sur les droits de l’homme au trafic de migrants, l’Ambassade de France au Sénégal, le Comité sénégalais des droits de l’Homme (Csdh) et la Délégation de l’Union européenne au Sénégal (Due) ont choisi de faire du numérique le thème de la 12ème édition de la formation délocalisée en droit international des droits de l’Homme.

D’après Andrea Ori Directeur régional du Brao/Hcdh, « les avantages qu’offre la technologie numérique sont énormes, notamment sa valeur du point de vue des droits de l’homme et du développement. Tout comme il y a matière à analyser les enjeux du numérique par exemple vis-à-vis des droits des migrants en garantissant un engagement maximum du point de vue de la communication dans l’optique d’une protection renforcée des droits des migrants et réfugiés en termes d’assistance au niveau du contrôle des frontières ». A l’en croire, en Afrique de l’Ouest et au Sahel les données numériques constituent déjà un enjeu de taille dans la lutte contre l’insécurité et le terrorisme.

L’organisation de cette session de formation délocalisée répond à une exigence des acteurs du domaine d’être bien outillés pour mieux faire face à leur obligation de défendre et de promouvoir les libertés et les droits fondamentaux des citoyens ainsi que le renforcement de l’Etat de droit et de la culture démocratique en Afrique. Les organisateurs comptent ainsi contribuer au renforcement des structures nationales, afin qu’elles manient avec de meilleurs outils les situations relatives à la protection des droits de l’Homme.

Bassirou MBAYE
 
Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter