Publicité

lejecos



Publicité

Banque Islamique de Développement – Résultats 2012 : La BID dégage 114 millions de dinars islamique de revenus nets en fin d’exercice 2012

Jeudi 30 Janvier 2014

A la clôture de l’exercice 2012, la Banque Islamique de Développement (BID) a dégagé des revenus nets de 114 millions de dinars islamique (DI). C’est ce qui ressort du rapport annuel 2012 de la Banque rendu public à l’occasion du forum de haut niveau marquant le 40ème anniversaire de cette institution financière islamique.


Banque Islamique de Développement – Résultats 2012 : La BID dégage 114 millions de dinars islamique de revenus nets en fin d’exercice 2012

Par rapport à l’exercice 2011 où ils se situaient à 109 millions DI, ces revenus connaissent une progression de 4,58%(1 DI équivaut à 1 droit de tirage spécial (DTS) du Fonds monétaire International).

L’actif total se situe à 11,387 milliards de DI contre 10,351 milliards DI en 2011. Quant aux fonds propres, ils passent de 6,629 milliards DI en 2011 à 6,953 milliards DI.

Durant l’exercice 2012, des ressources ont été transférées vers les pays membres, avec des décaissements qui se sont chiffrés à 5,6 milliards de dollars, et des remboursements à 3,6 milliards de dollars. « Ainsi, le volume cumulé des décaissements en faveur de ces pays s’établit à 57,8 milliards de dollars » notent les dirigeants dans leur rapport.

Selon eux, les infrastructures constituent un secteur d’intervention prioritaire de la Banque dans les pays membres. Ainsi, en 2012, les approbations à ce titre se sont chiffrées à 2,6 milliards de dollars, et ont porté sur la production et la distribution d’électricité, l’hydraulique et l’assainissement, le logement et le transport. Dans le secteur de l’énergie, l’accent a été mis sur le développement des ressources renouvelables et la promotion d’initiatives axées sur l’efficacité énergétique. Les dirigeants de la BID estiment que conformément au Plan stratégique des infrastructures (2010-2012) du Groupe, les interventions dans le secteur des transports ont principalement été menées dans les pays membres les moins développés  d’Afrique subsaharienne et d’Asie centrale, et les corridors régionaux de transport ont particulièrement retenu l’attention.

Ils affirment d’autre part que l’Afrique subsaharienne a bénéficié de 68,3% des financements concessionnels. Ces types de financements se sont élevés à 3,820 milliards de dollars tandis que la plus grande part des financements ordinaires est allée au Moyen- Orient et à l’Afrique du Nord  pour 15.272 milliards de dollars.

  El Hadji Diakhaté

Actu-Economie


Nouveau commentaire :

Actu-Economie | Entreprise & Secteurs | Dossiers | Grand-angle | Organisations sous-régionales | IDEE | L'expression du jour




Publicité















Inscription à la newsletter